Grèce et Religion

La Grèce Antique et ses Dieux

 

Les grecs de l’Antiquité ne niaient pas la divination des phénomènes de la nature. Ils leurs avaient même donnes un nom...Emphanis Thei (les divinités qui se manifestent ).

Les Dieux Grecs avait la forme humaine, et avec les mêmes attribues. Ils s'attachaient a un lieu ou une cite, ils étaient le gérant du pacte social de la communauté. L'andromorphisme des Dieux explique aussi le développement des cités.

Le nombre des Dieux Grecs étaient presque infini, bien au delà de la douzaine connus de tous, la famille des dieux était grandissante, il en existait un tel nombre,qu'il était même difficile d'en établir une généalogie tenant la route... Les Grecs avait classifiés leurs Dieux par: Grands Dieux, Petits Dieux, Dieux subalternes, Demi Dieux, Dieux Étrangers, Dieux Orientaux...

La personnalité de chaque Dieu Grec était complexe. Il n'existait pas de divinités monolithiques, ils avaient même des comportements contradictoires. Néanmoins  on peut les séparer en deux catégories  les Ouraniens (du ciel) et les Chthoniens (du sol).

Les Dieux du ciel siégeaient sur le Mont Olympe pourtant terrestre. L' Olympe, dans l'esprit des Grecs de l’époque, et parce qu'il était très haut, appartenait plus au ciel qu'a la terre.

Les Dieux du sol jouaient un double rôle dans la vie des Grecs, ils assuraient la richesse du sol et régnaient sur le royaume des morts.

Les Dieux Grecs étaient aussi symbolisés par des animaux, les Dieux du ciel par des oiseaux diurnes principalement, et les Dieux du sol par des animaux terrestres ou nocturnes.

Les oracles Grecs constituaient l'aspect fondamental de la religion et de la culture Grecque  L'oracle est la réponse divine a une question personnelle concernant généralement l'avenir. Le Dieu Apollon était devenu le Dieu Divin par excellence, on le consultait un peu partout dans le pays.

A Delphes, l'oracle était très sollicite et consulté jusqu'au 2ème siècle av.J.C., alors que la religion monothéiste Chrétienne était déjà largement rependue.

Les principaux rites de la religion Antique Grecque étaient les prières, les offrandes, les sacrifices, les fêtes et les jeux. Ces rites pouvaient associer les différentes formes cultuelles.

L' Epoque des Martyres ( Constantin )

 

Le Patriarcat remonte environ à l'an 62, toutefois le Christianisme ne sera proéminent que vers le 3ème siècle  A cette époque le christianisme était encore une menace pour l'Empire Romain. Ce n'est que vers le 4ème siècle que Constantin proclama la tolérance envers les Chrétiens.

Naissance de l'Empire Byzantin

 

Au 5ème siècle  l'Empire Romain disparaît dans la partie occidentale, la partie orientale ( byzantine ) se développera encore pendant un millénaire en conquérant même les anciens territoires de la Rome Antique.

La capitale de l'Empire est Constantinople, l'ancienne Byzance et l'Istanbul d'aujourd'hui, la Chrétienté est à son apogée.

La principale construction réalisée  encore visible des nos jours reste la Cathédrale Sainte Sophie, célèbre pour sa grande coupole et ses minarets. Elle a été transformée en mosquée après la conquête Ottomane.

La division des deux églises

 

 

C'est en 1054 qu'il y a un schisme entre les chrétiens de l'orient et ceux de l'occident. L’Eglise Orthodoxe se sépare de l’Eglise Catholique, elle n’obéit désormais plus au Pape de Rome mais a son Patriarche.

Les chrétiens Orthodoxes ont décidés des pratiques religieuses différentes des Catholiques, ils vénèrent les images Saintes (icônes), les prêtres portent la barbe et sont vêtus de noir. Ils peuvent être mariés et avoir une famille si leur union précède la vocation religieuse.

A cette époque 2 moines, Cyrille et Méthode ont été chargés de convertir les peuples slaves à la religion chrétienne Orthodoxe. Pour ce faire ils ont été amenés à modifier l'alphabet grec en créant l'alphabet cyrillique avec 33 lettres contre 24 en grec.

Le Christianisme Orthodoxe représente à nos jours, une population de 250 millions de croyants.

Orthodoxie sous les Ottomans

 

Le Patriarche était le responsable du bon comportement des Grecs devant le sultan. En échange il avait les larges pouvoirs sur la communauté Grecque, il contrôlait les tribunaux, les écoles et les églises.

De manière générale, les Ottomans n'imposaient pas aux Grecs, la religion musulmane. Cependant beaucoup se convertirent pour échapper aux brimades et pressions économiques.

Beaucoup de Grecs devinrent de ce fait Cripto-musulmans, c'est a dire prétendument musulmans mais, pratiquant l'Orthodoxie en secret, au risque de faire exécuter.

L’église Orthodoxe a ainsi perpétué durant toute l'occupation la langue et la culture Grecque à son peuple.

La religion et l'Etat Grec

 

En Grèce  la religion, la langue et la citoyenneté ne font qu'un. Autrement dit, un citoyen doit être : Orthodoxe, parler le grec et être Helléniste, celui qui ne respectait pas ces règles était expulsé.

Aujourd'hui même si c'est bien ancré chez les Grecs, l'appartenance à l’église Orthodoxe n'est plus une condition à la nationalité  même si l'état Grec n'est pas encore un Etat Laïc, la Constitution de 1973 était encore promulguée au nom de la Sainte, consubstantielle et invisible Trinité, les députés prêtent encore serment à ce nom ainsi que le Président de la République.

Sur les pièces d' identité en 1993, le Parlement Grec avait confirmé la loi rendant obligatoire la mention de l'appartenance religieuse. Le Parlement Européen demanda, au nom des droits de l'homme, de retirer cette mention contraire aux libertés fondamentales, tout en rappelant que la liberté d'opinion et de religion est du ressort exclusif de la conscience humaine. Il faudra attendre l'an 2000 pour que le parlement grecque adopte la loi retirant la mention de la religion sur les cartes nationales d'identité.

10 votes. Moyenne 4.40 sur 5.