Grèce Antique - Âges sombre - Période Archaïque

Grèce Antique 1/4

 

L'âge Sombre ou les Siècles Obcurs

-1200 avant J.C.  période des Siècles Obscurs ou Âge Sombre, ainsi dénommés car c'est une période où brusquement on constate le déclin de la civilisation Mycénienne et que l'on constate pas vraiment la domination d'une autre peuplade.

On suppose, sans pouvoir l'affirmer avec conviction, que des peuplades qui n'ont pas été identifiées avec certitude, auraient fait un passage destructeur sans s'installer vraiment sur le territoire. On pourrait aussi attribuer cette disparition par le changement climatique engendré par l'éruption du volcan de Santorin qui aurait touché en premier les Minoens et les Egyptiens avant que la Grèce continentale ne soit perturbée à son tour ???)

La période peut être divisée en 2, avec la disparition complète de la civilisation Mycénienne jusqu'en -1150 avant J.C. et les dernières traces des fabrications de céramiques ou tissus, dont l'originalité et la beauté se réduisaient considérablement avec la perte des techniques employées... La seconde période est d'un grand calme culturel et commercial, avant de revoir apparaître des citées états (Corinthe, Spartes...), des échanges commerciaux commence à la fin de la période, avec d'autres cultures (Syrie, Mésopotamie, avec le Phéniciens (Liban actuel)...) et aussi le développement de nouvelles colonies qui dispersent de la Mer Noire à l'Espagne.

 

 

Epoque Archaïque

-800 avant J.C. l'époque Archaïque est assimilée à un développement politique et culturel rapide, avec le développement d'une chartre des droits et devoirs du citoyen propre à chaque citée-état. Ce fût la principale cause des guerres tribales causant ainsi la rareté des actions panhelleniques (réunion de tout les grecs pour une même cause), laissant ainsi la porte ouverte aux invasions, notamment des perses qui s'emparraient des citées grecques ainsi isolées.

Au cours de cette période, les citées se combattaient pour pouvoir contrôler de plus grands territoires et augmenter leurs richesses, à la fin de la période  deux citées se partageaient le territoire avec des modes fonctionnel différents. L'une restreignait le pouvoir aristocratique  et l'autre accordait des avantages aux riches marchands, les oligarques.

- Les citées contrôlées par Spartes aux origines Doriennes, qui contrôlait la plus grande partie du Péloponnèse avec deux Rois. La gestion des territoires était assurée par une caste guerrière, des citoyens soldats qui possédaient des terres, des esclaves Hilotes qui cultivaient les terres (les Hilotes sont des personnes asservies suite aux conquètes). Les jeunes garçons recevaient dès l'âge de 7 ans une éduction collective obligatoire, axée sur la formation au combat et sur les valeurs attachées aux biens de la citée (éducation à la spartiate est aujourd'hui synonime d'une éducation stricte et sévère). L'armée spartiate était considérée, dans le monde grec, comme la plus puissante des armées.

- Les citées contrôlées par Athènes aux origines Ioniennes, orientées vers le commerce maritime sont dirigées par un système démocratique suite aux réformes de Dracon en -621 avant J.C. suivi par celles de Solon en -594 avant J.C., elles ont été mises à mal sous le règne du tyran Pisistrate et ses fils, entre -540 et -510 avant J.C. La grèce d'Athènes retrouva à nouveau, le système démocratique, sous  la gouvernance de Clisthène qui instaura les bases de notre démocratie actuelle, faisant ainsi rentrer la Grèce dans la florissante époque classique.

 

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.