GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

RÉGIONS et NATURE

Régions touristiques de Grèce...

Reportages et articles pour découvrir les régions

  • Lesbos ou Mytilène

    Lesbos plage02

    Lesbos est une île située au Nord-Est de la mer Égée, c'est aussi la 3ème plus grande des îles grecques après la Crète et Evia. Elle est séparée, par un étroit passage de la Turquie, par le  détroit de Mytilène, second nom connu de l'île.

    Son littoral découpé en dentelle offre de nombreuses plages de galet ou de gravier gris claire, qui lui donne un caractère sauvage et authentique. Amateurs de sable fin, ce n'est pas votre destination.

    Lire la suite

  • Astypalaia, île du Dodécanèse

    Astypaleas 01

    Située au milieu de la Mer Egée, Astypalea, une île de 97 km² en forme de papillon, elle fait partie de l'archipel du Dodécanèse, avec un petit air des Cyclades.
    Sa capitale est bâtie sur une presque île, couronnée par un château médiéval. Relativement isolée, elle est sans doute l’une des plus belles capitales des îles grecques, à 10 heures de bateau du Pirée, elle garde son originalité et un charme particulier.

    Lire la suite

  • SIKINOS - infos

    Sikinos 03

    Paysages uniques des Cyclades

    Île aux deux visages côtiers, Sikinos est assez bien préservée du tourisme estival, peut-être dû au manque de liaisons avec les autres îles ou le Pirée.

    La plus authentique parmi les îles de l'archipel des Cyclades, en optant pour le tourisme raisonnable, elle préserve son caractère typique cycladique.

    Lire la suite

  • Samos - île de légende et de beauté.

    Héraion de Samos

    Île de légende et de beauté

    Le berceau mythique de la déesse Hera, dont le temple de l'Héraion de Samos, a été considéré par Herodot comme le plus grand et le plus imposant temple de Grèce.

    Le site est inscrit a été inscrit par l'UNESCO, parmi les monuments du patrimoine culturel mondial.

    Lire la suite

  • Sikinos - Cyclades

    Sikinos

    Sikinos plage
     
    Une petite île, situé dans la partie sud des Cyclades, entre Folegandros et Ios, Sikinos se trouve à 8/12 heures de bateau des ports du Pirée ou de Lavrio. 

    Lire la suite

  • DELPHES... Nombril du monde

    Delphes img 2575 b

    Voyage au centre du monde...Grec.

    Surplombant la mer des oliviers, avec une vue sur le golf de Corinthe à l’horizon, le nombril du monde antique, accroché sur le flanc du mont Parnasse,  palpite encore.

    La légende raconte qu’un jour, Zeus lâcha deux aigles depuis les extrémités du monde, leur vol se croisa au dessus de Delphes...

    Lire la suite

  • ELAFONISSOS - Péloponnèse

    Petite île de 19 km², à seulement 570m des côtes orientales Sud du Péloponnèse, à l'extrémité de la péninsule Laconie. Une île paradisiaque faite de lagunes sur sable blanc et fin. Il n'y a guère plus de quelque centaines d'habitants en hiver, mais plus d'un millier en été, avec parfois des pointes incroyables en Juillet et Août, mais malgrè tout elle reste préservée du tourisme de masse.

    Son nom actuel signifie "l'île aux élans", mentionné dans les écrits de Pausanias (guide du routard de l'antiquité), de nombreux temples étaient dédiés à la Déesse Artémis et aussi à la présence de nombreux cerfs que l'on venait chasser dans l'île. Dans un passé lointain, c'était une presqu'île reliée au Péloponnèse sous l'appellation "Onou Gnathos", ce sont les mouvements géologiques de l'époque qui ont entraînés la disparition de la bande de terre et la formation des lagons. 

    L'île vivait principalement de la pêche et de la construction de "trehandiri", des embarcations destinées à la pêche côtière, et aussi de "paragadia" des ustensiles servant à pêcher équipés avec une multitudes d'hameçons. On dit également, que pour la presqu'île au Sud-ouest de la Crète, doit son nom aux pécheurs d'Elafonissos qui ont appelé cet endroit "Lafonissi" pour la ressemblance  des couleurs de la mer avec leur île, aujourd'hui "Elafonissi".

    Lire la suite

  • SYROS CYCLADES pour des vacances réussies en Grèce

    SYROS capitale des Cyclades

    Située au centre de l'archipel des Cyclades, elle est le centre administratif et culturel de l’archipel. Elle a connu de grands moments de gloire comme centre culturel et commercial grec du 19eme siècle, grâce à son port Ermoúpolis. A l’époque, Syros était aussi le centre de l’industrie navale de Grèce avec une économie très florissante. 

    Cette prospérité reste encore bien visible grâce aux grands bâtiments néoclassiques (la mairie, le bureau de douane, le théâtre «Apollo»), construits par les plus grands architectes européens du moment, comme le bavarois Ernst Ziller. Le Théâtre Apollon, une réplique de La Scala de Milan et premier opéra de Grèce, est érigé en 1864 par l’architecte français Chabeau. En raison de son activité économique, Ermoúpoli a été appelé "Manchester de la Grèce" et l'histoire de ses années fleurissantes est exposée au Musée industriel de la ville.

    Curiosités sur Syros

    Eglises : La communauté orthodoxe a contribué à la beauté et l'originalité de l'île, avec quelques remarquables constructions religieuses à l'architecture tels que les églises de Metamórphossi tou Sotíros (Transfiguration de Jésus-Christ), St Nicolas le Riche (Áyios Nikólaos Ploússios), de la Dormition de la Mère de Dieu (Koímissis de Theotókou) .

    Quartier médiéval : Situé dans la ville haute vous découvrirez les quartiers pittoresques d'Ermoupoli, escaliers et rues étroites, maison traditionnelles, arcades... Arrivé au sommet de la colineles espaces ouverts vous laissent découvrir une vue panoramique sur l'île de Syros.

    Gastronomie : Syros est aussi connue pour ses particularités gastronomiques, la tarte au miel de thym et amandes grillées, les loukoumi, le jambon de Syfnos, les saucisses, le San Michali un fromage épicé, etc... Les papilles exigeantes seront y trouver satisfaction.

    Animation estivale : Durant la belle saison, plusieurs festivals se déroulent sur l'île de Syros, offrant un éventail de choix s'accommodant à tous les goûts. Le festival de musique des Cyclades, festival de musique classique de Syfnos et le festival Ermoupolia en Mai.

    Plages : de nombreuses plages bordent les côtes, chacune ayant son style ou son caractère, de quoi ravir les amoureux de baignades : Vari, Foinikas,Yalissas et Kini et les villages côtiers de Possidonia et Dellagrazia.

  • SAMOTHRACE île du Nord Egée

     

    Samothrace est une île montagneuse de 178 km² au nord-est de la mer Egée. Le sommet de Saos culmine à une hauteur de 1664 mètres. L’eau coule de partout et la végétation est abondante, malgré l’appétit solide d’un grand nombre de chèvres. Les torrents forment des cascades et de petits étangs (‘vathres’) où on peut aisément se baigner, mais les chemins pour y aller sont difficiles et destinés aux grimpeurs. 

     

    Lire la suite

  • Mont Hymette

    Promenade sur l'Hymettus (Hymette)

    De Septembre à Décembre c'est une période idéale pour découvrir la nature environnante d'Athènes, pas de grosse chaleurs et les premières pluies d'Octobre reverdissent le paysage...

    Le Mont Hymette

     

    Il culmine Athènes de ses 1.026m, il reste une destination proche de la ville et intéressante pour les amoureux de ballade verte ou de randonnée, qui découvriront des paysages et panoramas fantastiques, sans oublier le monastère de  Kaisariani, vestige incontournable de l'époque Byzantine.

    Il est connu aussi sous le non de "Trélos" qui signifie "fou" en français, Il semble que c'est une déformation de "trop long" comme avaient l'habitude de dires les français en le voyant. De nos jours, on entend dire que quand le "Trélos" est couronné (par les nuages) le temps va être mauvais... Au printemps ses versants sont parfumés par le thymari, le thym sauvage. Les abeilles, depuis l'antiquité ont fait la renommée du mont Hymette, leur miel est considéré aujourd'hui, parmi les 5 meilleurs du monde. Hipocrate, père de la médecine lui accordait des vertus thérapeutiques et il était réputé pour être la nourriture des Dieux.


    Le Mont Hymette dispose de sentier bien aménagé et faciles d’accès sans grandes difficultés. A quelques 20mn du centre d’Athènes, vous découvrez une région paisible, offrant un contraste saisissant avec l'animation et le bruit de la ville. Une fois arrivée au pied de la montagne, vous pénétrez dans un havre de paix, où règne seulement la nature et ses habitants. Vous pouvez y accéder en voiture jusqu'au parking de l'aire de pique nique, ou en suivant les sentiers qui bordent la route, en profitant des paysages.

          

    Le monastère Byzantin et la fontaine magique...

     

    Sur une petite place ombragée par un platane une fontaine surmontée d'une tête de bélier... une fontaine qui selon les croyances antiques guérirait de la stérilité si on buvait son eau !!!  Ne cherchez pas à vérifier si ses vertus sont prouvées car aujourd'hui un panneau nous indique de ne pas la boire (non potable)

    Plus loin, le Monastère de Kaisariani, une petite merveille Byzantine du 11ème siècle et dédié à la Présentation de la Vierge, transformée aujourd'hui en musée. On visite le bâtiment principal, avec des fresques intéressantes et les minuscules cellules des moines. 

     

     

             

    Les ruines de l’église Saint Marc

    Plus haut, l'église dédiée à St Marc, qui vous offrira une vue imprenable sur l'étendue d'Athènes et du Pirée.Vous y découvrirez également les ruines de l’église paléochrétienne dédiée à Saint Marc qui date du 5/6ème siècle. Seule une des trois nefs est encore préservée, mais en étant attentif aux fondations, vous découvrirez des inclusions de colonnes antiques et de marbre sculpté dans la roche. Les nouvelles religion avaient comme principe d'effacer les traces des précédentes, et la meilleure façon restait de construire sur les anciens temples.

  • CYTHERE - îles IONIENNE - GRECE

     Île d’Aphrodite, île de la beauté

    Cythère, connue aussi sous le nom de Cérigo, est une île grecque de la mer Égée, située entre le Péloponnèse et la Crète. Comme beaucoup de petites îles de la mer Égée, Cythère est aujourd'hui très peu peuplée. Elle compte environ 3 500 habitants, alors que probablement 60 000 descendants d'émigrés de Cythère vivent en Australie, pour ne citer qu'un cas.

     

    Selon la mythologie grecque, les eaux de l’île de Cythère (ou Kythira), située au Sud du Péloponnèse, ont vu naître la déesse Aphrodite. L’île constitue dès l’antiquité un pont maritime entre la Grèce continentale et la Crète. Grâce à sa position elle a été rapidement transformée en centre commercial important où les arts et la culture ont également fleuri.
     
    Actuellement, Cythère offre au visiteur une beauté naturelle exceptionnelle à admirer, une histoire fascinante à découvrir et une variété de festivités culturelles à apprécier, surtout pendant l’été.
     
    L’île offre une infrastructure touristique adéquate, mais qui n’a pas altéré son caractère traditionnel, ne manquez pas de rendre visite aux châteaux vénitiens, qui font preuve de la riche histoire maritime de l’île, ainsi qu’à la petite ville byzantine, actuellement inhabitée mais soigneusement préservée, qui fut auparavant capitale de Cythère jusqu’à sa destruction en 1537 par le pirate légendaire Barberousse.
     
    Cythère est l'île dont les eaux ont vu naître la déesse Aphrodite avant que celle-ci soit poussée par le zéphir vers Chypre. Selon Homère, la déesse en tire même l'une de ses épiclèses, Cythérée. Hérodote mentionne la présence d'un temple dédié à la déesse dans l'île.

    L'île est parsemée de nombreux villages et hameaux, dont les plus grands sont Potamos, Livadi, et la capitale Chora

    S'y trouvent également de nombreuses plages, dont les plages de sable rouge de Firi Ammos, proches d'Agia Pelagia.

    L'activité touristique n'est pas très développée à Cythère, le fait que l'île soit relativement éloignée des grands centres urbains, en combinaison avec une mauvaise connexion maritime, n'attire pas de grandes masses de touristes.

    Cependant, depuis plusieurs années, le nombre de visiteurs n'a cessé d'augmenter. Cette vague touristique croissante est à l'origine de la construction d'un grand nombre de nouvelles maisons et villas. Les villages de Avlemonas, Diakofti et Kapsali sont des illustres exemples de ce phénomène.

    Cythère reste pourtant une île faiblement peuplée : son environnement naturel est encore bien préservé. Sous la menace d'une explosion touristique, avec des conséquences néfastes pour la nature, des actions faisant la promotion d'un tourisme durable ont lieu par de nombreux habitants de l'île, avec l'accord de la Mairie de Cythère.

    Parmi celles-ci, on trouve la cartographie des sentiers de Cythère, utilisés autrefois par les villageois quand les routes et les voitures n'avaient pas encore cicatrisé le territoire, ainsi que la promotion de l'île comme destination de vélo tout terrain, de randonnées pédestres, etc.

    Le petit port d'Agia Pelagia (Sainte-Pélagie) fut le principal port de l'île jusqu'au milieu des années 1990, moment où celui de Diakofti, plus grand, a pris la relève. On y offre des liaisons régulières avec Gythio, Kalamata, Anticythère, Le Pirée, la Crète et Néapoli.

    Aéroport de Cythère

    L'île possède un petit aéroport, l'Aéroport national de l'île de Cythère, situé entre les villages de Friligiannika et Diakofti. Il est desservi par la compagnie aérienne Olympic Airlines, ainsi que par la compagnie Athens Airways à partir de l'été 2009.

    Culturel

    Cythère possède un musée archéologique qui rassemble de nombreux objets de la civilisation minoenne.

  • KASTELLORIZO - DODECANESE - GRECE

    Kastelorizo

    L’île la plus éloignée de la Grèce

    kastellorizo.jpg

    À l'extrémité sud orientale de l'empire grec antique, se répand le calme et la beauté de l'île de Kastellorizo, à 72 miles à l'est de Rhodes, 328 miles nautiques du port du Pirée et à 2 kms de la côte turque. Avec une surface totale de 9 kilomètres carrés,  avec environ 450 habitant, son littoral s'étale sur quelques 19 km.

    Sur cette petite île que contemple un passé glorieux, vous aurez vraiment l'impression d'être à la passerelle du commerce entre l'Europe et l'Asie. Kastellorizo est une île avec une riche tradition nautique qui explique l'air noble sur l'île qui reflète sa gloire et de la prospérité partie.

    Kastellorizo est le seul port et aussi la seule agglomération de l'île, un des meilleurs ports naturels de la Méditerranée. Les habitants de l'île sont rassemblés ici, dans les quartiers de Pigadia, Chorafia et le petit port pittoresque de Mandraki.

    Les couleurs vives des maisons à deux et trois étages rénovées, sont réparties le long de la harbourline offrant une beauté inégalée par les autres îles. Juste derrière, se trouve un imposant rocher rouge qui a donné son nom actuel à l'île (Castello Rosso, Castellorizo). C'est sur cette colline que se trouvent les ruines du château qui couronnait, par le passé l'île, son point du vue, offre aux visiteurs, la beauté d'un paysage idyllique et la nostalgie de sa gloire passée.

    Il n'y a pas de transport public sur l'île, ce qui en fait une destination idéale pour les marcheurs, vous découvrez l'île à pied, en suivant les sentiers naturels, ou encore avec un petit bateau, ce qui reste le moyen de transport alternatif. Proche du port, des plages superbes pour la baignade (Faros, Plakes, Mandraki) - les plages des côtes des îles de litlle Ro, Aghios Georgios et Stroggili sont également très agréables. Pour ceux d'entre vous qui visitent l'île avec votre propre embarcation, il y a une station de ravitaillement dans le port.

    Que voir dans l'île de Kastellorizo

    Le château de l'ordre de Saint-Jean

    Il a été construit au 14ème siècle sur le bord d'une petite pente juste au-dessus du port, sur un rocher rougeâtre (Castello Rosso) à partir de laquelle l'île a obtenu son nom. Aujourd'hui, seules certaines parties de ses murs extérieurs et de certains de ses tours sont encore intacts

    Le vieux chateau: Palaiokastro

    Sur le côté ouest de Kastellorizo est le monument le plus ancien et important de l'île - Palaiokastro. Il s'agit d'une ancienne colonie avec beaucoup de vestiges de bâtiments et de citernes d'eau. Sur acropole, les restes d'un temple Dorique du 3ème siècle avant Jésus-Christ il y a une inscription qui mentionne le nom de Megisti. Dans la région, à l'emplacement de Limenari, il ya des vestiges des murs de Cyclopéen.

    Le Musée archéologique

    Il est situé à proximité des vestiges du château et qui abrite des objets de grande valeur à des périodes de temps différentes ainsi que des objets d'art populaire. A visiter absolument.

    Le Monastère de Saint Georges "Vounou tou" (de la montagne)

    Après avoir marché le long des ruelles pavées du port, il vaut la peine de monter les 401 marches qui mènent au monastère de Saint-Georges Vounou Tou.Il est situé dans la zone de Palaiokastro et d'énormes pierres naturelles qui l'entourent. A l'intérieur du monastère il ya un Charalambos catacombes et Saint.

    La Cathédrale de Saint Constantin et Sainte-Hélène (1835)

    Dans l'endroit le plus important de l'île juste au-dessus de Mandraki le temple métropolitain des saints patrons de l'île Constantin et Hélène domine. C'est un joyau brillant religieux et architectural, étroitement liée à la vie sociale et culturelle de Kastellorizo, depuis sa fondation jusqu'à nos jours. C'est une église d'art unique, avec une basilique à trois nefs, icônes riches, les icônes des écrans de marbre et un grand clocher en marbre.

    Le toit de la cathédrale se trouve sur douze énormes piliers monolithiques en granit, portées en particulier de Patara (Lycées) en 1835, quand la cathédrale historique a été construit. Selon la tradition, ces piliers sont de l'ancien Temple de Pythius Apollo.

    La grotte bleu

    Une grotte aquatique célèbre de Kastellorizo avec un des phénomènes géologique des plus rares, et une des formations de stalactites des plus étonnantes de la planète. Rien que pour découvrir cette grotte unique, Kastellorizo vaut le détour.

    Aussi connu sous le nom de "Parastas Cave» ou «Fokiali" - en raison des foques (fokia en grec) qui vivent à l'intérieur, ce sont les grottes les plus importantes et les plus belles de la Grèce et la plus fantasmagorique de la mer Méditerranée.

    La grotte est situé au sud de l'île, ielle fait 75m de long (à l'intérieur) 40m de hauteur, avec 35m de large avec une entrée minuscule, à peine la hauteur d'un petit bateau qui peut seulement passer par la bouche par mer calme et à l'aube.

    L'eau de la grotte, est comme un immense miroir bleu-irisé, à travers lequel  les reflets semblent éclairer cet immense palais féerique garni d'innombrables stalactites aux couleurs différentes.

    L'îlot de Ro

    Situé sur le côté sud-ouest de l'île de Kastellorizo, un îlot appelé Ro que vous ne pouvez visiter qu'en bateau. Bien connu pour son "Lady of Ro" La femme de Ro était la seule habitante, et pendant des décennies a levé les couleur du drapeau grec chaque matin.

    Cependant, vous pouvez visiter l'îlot de Stroggili et le phare et découvrir les seuls habitants de l'île, les gardiens de phare. Les deux îlots (Ro et Stroggili) offrent des eaux cristallines et sont idéales pour la baignade.

    Evénements important

    Sur l'île de Kastellorizo 2 journées ont une grande importance, l'une, la plus importante sans doute, est le 20 Juillet, avec la célébration en l'honneur du Prophète Elia. Ce jour là, les habitants plongent dans les eaux en l'honneur du saint. Puis le 13 Septembre qui est la fête de l'indépendance de l'île.

  • ELAFONISSI - CRÈTE - Plages paradisiaques

     Elafonissi

    elafonisi-1bandeau.jpg

    Elafonissi, une île inhabitée de 3km²,  collée à la côte sud-ouest de l’île de Crète, dans la région de Chania (La Canée), un petit coin de paradis en Europe nous donnant le sentiment unique d'être dans un lagon des mers du Sud.

    elafonisi-029.jpgElle est devenue une destination très populaire en été pour un très grand nombre de touristes qui arrivent en masse pour s'étaller sur sa plage de sable blanc qui a aussi la particularité d'avoir des reflets rosés. Tous les moyens sont bons pour y arriver, bus, excursions, bateaux de plaisance, voiture, randonnées...

    Malgré l'afflux de touriste, l'île reste un des plus beaux endroit de la Crète. En très haute saison (Juillet & Août) il est préférable d'y aller tôt le matin ou alors en fin d'après midi pour éviter l'arrivée massive des bus. 

    Des bateaux venant de Palaiochora amènent aussi un bon lot de baigneurs pour la journée. Par temps calme, il est facilement possible de s’y rendre à pied, en traversant les eaux peu profondes qui la séparent de la côte.

    La majorité des baigneurs restent sur les plages aménagées du lagon, à l'ombre des parasols alignées, sur l'île tout aménagement est interdit et il vous sera possible de dénicher une petite crique pas trop envahie, un peu plus loin de la foule. 

    elafonisi-11.jpgElafonissi est un site protégé,une réserve naturelle du programme environnemental ‘‘Natura 2000’’. Cette petite île abrite 110 espèces de plantes et est un rêve pour tous ceux qui s'intéressent à la botanique. Les plus notables sont les Lys de merAndrocymbium rechingeriAmmophilia arenaria et des Genévriers endémiques... 

    Sur l'île, les Genévriers ont été isolés pour éviter la détérioration par les visiteurs et des chemins balisés ont été marqués pour décourager les gens d'aller piétiner les plantes..

    La meilleure solution pour découvrir Elafonissi à l’état sauvage est bien sûr de le visiter hors saison. De fin Octobre à Avril ce sera probablement presque désert. La saison en Crète est comprise entre La Pâques grecque et la mi-Octobre.

    L'attraction principale d'Elafonisi sont les plages et les eaux cristallines de la mer et de la lagune...Les plages sont de sable fin, parfois mélangé de poussière de coquillages roses. L'île est situé dans un coin reculé de la Crète avec une nature sauvage, beaucoup moins en été, mais après avoir visité les lieux, vous pourrez échapper à la foule en marchant un peu le long de la côte et trouver un endroit presque vierge.

    elafonisi-03.jpg  elafonisi-18.jpg  elafonisi-genevrier.jpg
      

    Encore plus de photos, cliquez ici.

  • ANAFI île des Cyclades

     ANAFI, l'île d'Apollon...

    Anafis est une île grecque des Cyclades à l'est de Santorin, à l'extrême sud-est de l'archipel. Sa superficie est de 38,4 km2. Elle culmine à 574m avec le mont Viglia, sa longueur est de 32.4km et compte un peu moins de 300 habitants.

    Lire la suite

  • PAXI ANTIPAXI - Îles Ioniennes - Grèce Vacances

    Paxi & Antipaxi

    Bienvenue sur le sanctuaire de Poséidon érotique! Îles aux paysages verts, aux eaux turquoises, villages pittoresques, fjords uniques avec grottes sous-marines, et belles plages! 

     

    Un groupe de 2 petites île et petits îlots, situées à  7 miles marin de Corfou et 8 du continent et environ 12km de Parga en Epire. Paxos , île de 25km²environ, est dominé par les oliveraies, qui compte environ 3.000 habitants, logés pour la moitié, dans la ville de Gaios, charmant petit port pêche et capitale de l'île.

     

    Antipaxi, situé à 2,5km de sa voisinne, ne compte qu'une quarantaine d'habitants permanents et une surface de 6,5km² environ. Elle est couverte par des vignobles qui produisent le fameux vin noir et des Oliviers. Antipaxi est également célèbre pour ses plages exotiques de Vrika et Voutoumi, 2 belles îles que vous n'oublierez jamais!

    D'après la mythologie grecque, le dieu Poséidon aurai séparé ces îles de Corfou avec son trident pour y créer son petit nid d'Amour avec Amphitrite son épouse.

    Les plages paradisiaques de Poséidon

    Pour faire de vos vacances, une expérience mémorable lors de votre passage sur la région, il faut faire une mini croisière pour découvrir ce petit groupe d'îles et d'îlots.

    Il existe de nombreux services proposant la visite de ces îles, mais la meilleur façon de profiter pleinement de la beauté naturelle des plage et criques, c'est encore de choisir un bateau local qui sera à même de vous emener dans les meilleurs endroits. La promenade en caïque reste de loin l'idéal pour faire le tour.

    La plupart des plages sont petites et les meilleurs d'entre-elles sont les suivants:

    Giana, Soulanena, Balos, Aghia Marina, Moggonisi, Cloni Gouli, Kamini, Kaki Langada, le sel, Kipiadi, Marmaria, Levrehio, Glyfada, Monodendri, Arkoydaki, Orkos, Kanoni, Harami, Planos, Ahai, Avlaki, Galazio pour Paxi et les magnifiques plages avec des eaux cristallines de Vrika, Voutoumi et plus isolé, Rodovani, Sarakiniko sur Antipaxi.

  • FOLEGANDROS CYCLADES

    Folégandros

    folegandros-05.jpg

    Beauté sauvage et coule​ur traditionnelle 

    folegandros-03.jpgFolégandros se situe au Sud-Ouest des Cyclades. Elle culmine à 455 mètres, s’étend sur 32 kilomètres carrés et compte environ 650 habitants. Elle est à 104 miles nautiques du Pirée.

    Folégandros vous accueille dans un éclat de soleil. Des souhaits de bienvenue jusqu’aux au revoirs du départ les visiteurs qui y viennent s’y retrouvent au fil des ans et tissent des liens avec l’île et ses habitants. L’essor touristique modéré qu’elle connaît depuis deux décennies lui a permis de conserver son caractère original tout en développant parallèlement son infrastructure d’accueil, en coordination avec ses habitants.

    Une fois débarqué au port de Karavostasi, Folégandros va déployer, petit à petit, ses charmes, il vous suffira de vagabonder dans les rues dallées de Chora et du Kastro, de monter sur la colline escarpée de la Panayia (la Sainte Vierge) avec sa vue panoramique sur l’Egée, de découvrir ses plages sauvages, d’explorer sa nature au hasard des chemins qui la parcourent.

    Il ne tient qu’à vous de goûter la cuisine familiale traditionnelle, à Chora, Karavostasi, Agkali ou à Ano Méria et de vous désaltérer de rakomélo (boisson à base d’eau de vie et de miel), la nuit, sur les petites places de Chora.

    Arriver et se déplacer à Folégandros

    Durant les mois d'été, Folégandros est quotidiennement reliée au Pirée par des navires. 

    • Avec le high speed, la traversée dure 3h30/4h environ, avec le ferry courant la traversée.  est plus longue avec un air de croisière et dure entre 7 et 11h en fonction de l'itinéraire.
    • Ces mêmes bateaux desservent également : Kithnos, Sérifos, Sifnos, Kimolos, Milos, Sikinos, Ios, Thira (Santorin), Amorgos, Paros , Naxos, Mykonos en fonction des compagnies et des trajets.
    • L'ile est desservie par les compagnies suivantes :Aegean Speed Lines– Tel.:2109690950  Hellenic Sea Ways–  Nel Lines– Tel.:2104115015  
    • Des bateaux locaux relient toute l’année Folégandros à : Thira, Anafi, Thirasia, Ios, Sikinos, Naxos, Paros, Syros, Kithnos et Kéa.
    • Les autocars relient le port de Karaiskakis Khora et Ano Méria. Leurs horaires sont synchronisés avec ceux du trafic maritime. Il existe également des taxis et des agences de location de motos et d‘automobiles. Taxis - Tel.:6944693957, 2286041048.

    Divertissements & gastronomie

    folegandros-07.jpgA Folégandros les divertissements ne présentent pas le style cosmopolite des autres îles, ils gardent un caractère plus amical. Le soir, les places et les rues Chora se remplissent d’une foule qui envahit tavernes et restaurants, à la nuit tombée. Dans les petits bars on écoute la musique grecque ou internatinale.

    Dans les bars de Karavostasi les soirées sont plus sereines, les tavernes s'emplissent pour vous régaler d’ouzo et de poisson frais,  le soir tombé écouter on écoute une musique douce en sirotant un verre face à la mer.

    Dans les tavernes d’Agkali et d’Ano Méria, des fêtes s’improvisent avec des musiciens locaux ou non, un phénomène fréquent et imprévisible.

    Du côté gastronomie, parmi les produits renommés de Folégandros se compte: le souroto, un fromage blanc, frais et moelleux qu’on retrouve générarement dans la salade de tomates. - la Kalasouna, le feuilleté de Folégandros - le tyri est le fromage sec de l’île qu’on utilise en le râpant. - les matsata, des pâtes typiques faites maison qui accompagnent coqs et civets de lapin. - les karapi magirefti, câpres cuisinées. - les Revithia, pois chiches au four. - Le karavoli, le ragoût d’escargots. - les karpouzenia, une friandise à base de pastèque, de miel et de sésame. - les pasteli confectionné à Ano Méria en utilisant le miel de Folégandros.

    Les Villages dans l'île

    • folegandros-10.jpgCHORA   l’agglomération traditionnelle de Chora est bâtie à environ 200 mètres au-dessus du niveau de la mer et à 3,4 kilomètres de Karavostasi. Les rues dallées et l'enfilades de placettes, sont un trait unique dans toutes les Cyclades, les maisons joliment arrangées avec leurs cours intérieures chaulées et le Kastro sont les éléments les plus caractéristiques de la ville.  Dans la ville, la circulation automobile est interdite, les rues sont réservées aux promeneurs. Les voitures sont garées dans les parcs de stationnement situés en dehors de l’agglomération. La vue du versant escarpé du Kastro, au Nord de la place Poundas, la pause de midi à l’ombre de la place Dounavidon et l’animation nocturne de la Piazza sont des image de la première  rencontre avec Chora.  Vous y trouverez:  Hôtels, appartements meublés, chambres à louer, agences de voyage, locations de voitures et de motos, restaurants, bars, pâtisseries, cafés, épiceries, boulangerie, magasins de prêt-à-porter, d’articles de pêche et de chasse, de cadeaux, salon de coiffure, stations service, dispensaire, pharmacie, poste, commissariat. Il n’existe pas de banque mais on trouve un service ATM en dessous du bureau de la commune. 

    A ne pas manquer à Chora 

    • Le Kastro est la partie ancienne de Chora. Il s’agit d’une agglomération moyenâgeuse conçue pour défendre la population de l’île des incursions ennemies. Il a été habité sans interruption depuis cette époque jusqu’à nos jours. Son côté nord s’accroche au bord de la falaise. Les maisons, dont un bon nombre datent d’une dizaine de siècles et plus, sont habitées et encore en bon état. 
    • La Pana est la plus grande église de Folégandros, dédiée à la Dormition de la Vierge Marie, elle est perchée sur la colline escarpée qui domine Chora et a été érigée selon toute vraisemblance sur l’emplacement d’un ancien temple dont les matériaux d’origine ont été réutilisés pour sa construction. Pour parvenir jusqu’à la Panaya empruntez le chemin dallé qui part de la place Pountas (15’). 
    • folegandros-08.jpgKARAVOSTASI  c’est le port de Folégandros, l’endroit est calme, il se prête agréablement aux baignades et au délassement. La plage principale de Karavostasi est Khokhlidia, une plage familiale, mais il existe également des pages isolées à proximité.  C’est à partir de là que démarre la route centrale qui mène à Chora et Ano Méria, en traversant l’île de part en part, et celle du littoral qui va à Livadi et dessert toutes les plages de sable, au sud du port. C’est aussi là que vous trouverez également l’arrêt du bus qui monte à Khora, les navettes sont fréquentes et synchronisées avec le trafic maritime. En été, c’est du port de Karavostasi qu’appareillent quotidiennement les petits bateaux touristiques qui emmènent les visiteurs se baigner sur les plages innaxessibles et sauvages de l'île où les excursion qui font le tour de l’île certains jours.  Vous y trouverez: Hôtels, chambres à louer, restaurants, cafés, bars, épiceries. 
    • Khrisopilia est un monument naturel particulier, une grotte d’accès difficile située sur la cote nord-est de l’île, à trente mètres environ au dessus de la mer et présente un grand intérêt spéléologique autant qu’archéologique.
      Elle mesure 300 mètres de long et se compose de deux salles principales qui communiquent entre elles par un étroit passage. L’élément qui fait la particularité de Khrisospilia dans le patrimoine de la civilisation mondiale est l’abondance de noms anciens qui recouvrent les parois et le plafond, datés pour l’essentiel, du 4ème siècle av. J.C. On accède à Khrisospilia par des marches taillées qui remontent à l’antiquité et qui sont connues comme "marches grecques ". L’accès, toutefois, est difficile voire dangereux, elle est également abordable par la mer, mais la visite n’est pas autorisée,  des fouilles sont en cours. 
    • folegandros-2.jpgAno Méria la deuxième localité importante de Folégandros, elle  s’étend sur 3 kilomètres sur le rivage nord-ouest de l’île, il s’agit d’un village préservé, où le mode de vie paysan demeure très vivant. Avec ses habitations typiques, dans un endroit aride et battu par les vents, la préservation des traditions et la simplicité du mode de vie de sa population en font un des endroits les plus authentiques des Cyclades.
      Situé à 6 kilomètres de Chora et est fréquemment desservi par autocar et vous y trouverez Chambres à louer, restaurants, épiceries, boulangerie avec four à bois, unité artisanale de production de pastelis (confiserie à base de miel et de sésame), cafés.

    A ne pas manquer

    LES PLAGES

    Folégandros offre des rivages et plages isolés mais aussi celles pourvues de tavernes où l’on peut se régaler de poisson frais, les pieds sur le sable.

    L’ombre des tamaris, les eaux limpides et claires, les plages de sable ou celles aux fonds parsemés de la pierre sont des caractéristiques et particulière de Folégandros. On se rend aux différentes plages à pieds, par bateau, en autocar ou encore en auto. 

    • Le musée Flolklorique logé dans les bâtiments d’une unité agricole traditionnelle (thémonia) du 19ème siècle, avec la reconstitution d’un foyer paysan typique tel qu’il se présentait jusqu’au XXème siècle. Il est ouvert tout l’été de 17 à 20h, Tel. 22860-41370
    • Le phare d’Aspropunta été érigé en 1919 sur un promontoire, à 58 mètres au dessus de la mer et il mesure 11 mètres de haut. Son feu est visible à 17 miles nautiques. Au début, il était allumé par mèche, puis il a été appareillé au pétrole, et depuis 1986 il fonctionne à l’énergie solaire. On peut y accéder soit à partir de Livadhaki (15’) soit d’Ano Méria.
      • KARAVOSTASI  La plage du port de Karavostasi se trouve en face des bâtiments du front de mer. C’est une plage familiale bordée de tamaris ombreux. Il y existe bars, tavernes et hôtels donnant sur la mer. 
      • VARDIA, à coté du port, avec un accès facile par un escalier en pierre.
      • LATINAKI - VISENTZOU - POUNTAKI, une série de petites plages que vous rencontrerez en suivant la route côtière qui part du port et mène à Livadi. 
      • KATERGO , accessible par bateau à partir de Karavostasi ou en empruntant le sentier qui part de Livadi (environ 30’). Ce sentier nécessite votre vigilance !  
      •  
      • LIVADI, à partir de Karavostasi.  
      • AGHALI, par la route (autocar ou automobile) et aussi par bateau en partant de Karavostasi. C’est une plage familiale, avec des tavernes et des chambres à louer.  
      • FIRA, non loin de la plage d’Aghali à 10’ par un sentier.  
      • GALIFOS, abordable par le chemin qui mène à Ayios Nikolaos (10’), quelques chambres à louer (sans électricité).  
      • AYIOS NIKOLAOS,  accessible par bateau à partir d’Aghali et Karavostasi et par les sentiers qui partent d’Aghali (20’) et d’Ano Méria (45’).  
      • LIVADAKI, accessible par bateau à partir de Karavostasi ou Aghali, et à pied depuis Ano Méria (45’).  
      • ABELI, en voiture ou à pied en partant d’Ano Méria, mais également par bateau.  
      • AYIOS GEORGIOS, en voiture route non goudronnée, 10’ depuis Ano Méria, ou à pied, par les sentiers compter environ 45’ depuis Ano Méria.  
      • SERFIOTIKO, à pied depuis Ano Méria (40’). La plage est exposée aux vents du nord.  
      • BORINA, à pied (20’) en suivant le sentier qui part des moulins. Cette plage est elle aussi exposée aux vents du nord.

  • KYTHNOS CYCLADES - île reposante en Grèce

    KYTHNOS

    Proche, calme et presque inconnue

    C'est une île authentique et aride, proche du Pirée, peuplée de jolis villages, l'île de Kythnos est réputée pour la splandeur de ses plages merveilleuses. Le village de Loutrá a aidé à la notoriété de l'île grace à ses sources d'eaux chaudes sulfureuses et ferrugineuses. 

    Un voyage à Kythnos peut constituer une expérience unique, située à moins de trois heures du Pirée et 2 de Lavrio, les villages pittoresques de l'île, ont su garder leur caractère au cours des années. Kythnos vous séduira, aussi, par ses festivals locaux se déroulant surtout pendant l’été, ses 365 églises et monastères (une église pour chaque jour de l’année), ses paysages lunaires traversés de murailles de pierre brune, ses moulins traditionnels, ainsi que par la vue stupéfiante que chaque point de l’île offre vers la mer Egée. C’est une île qui vit en toute simplicité, il est à noter qu’avec un parc photovoltaïque et des éoliennes, Kythnos est presque indépendante et otonome en électricité.kisthnos05-clery-07-2012.jpg

    Baies et criques innombrables aux eaux turquoises, des montagnes basses, entrecoupées de petits villages blancs, tel est le paysage que vous découvrirez sur une île qui a préservée son caractère, ses mœurs et ses coutumes.  Une petite île des Cyclades occidentales, avec des habitants qui s'occupent de produire d'excellents produits issus du terroir, comme le fromage et le miel de thym, de faire revivre les traditions en organisant des festivals pour découvrir leur danse et musique folkloriques.

    kisthnos22-eglise.jpg

    Tout en conservant une architecture égéenne, les habitations sont construites en pierre de l'île, ces mêmes pierres séparent les propriétés, les champs, vignobles et vergers,  par des petits murets décorés et parfumés par les lauriers roses en fleur.

    Ne ratez pas Dryopida, seconde ville de l'île, un village coupé en deux par la vallée avec ses maisons, ses rues pavées aux passages voutés vous invitent à des promenades dans ses ruelles étroites d'où émergent de petites église pleine de charme, de petites place et décorée de moulin à vent. 

    Ce village situé à fanc de colline, reste invisibles de la mer, une façon d'échapper à la vue des pirates qui sévissaient à cette époque.

    Le port de Kythnos, accueille et abrite des bateaux de pêche et des petits voiliers de plaisance. Un peu plus au nord se dresse sur une colline basse, la ville ancienne, avec Vryokastro un jolie petit portn et ) quelques pas la plus grande plage de l'îledans un paysage d'une beauté naturelle incomparable.

     

     Tourisme

    Contrairement à d'autres îles des Cyclades, Kythnos garde intacte sa beauté sauvage, elle demeure authentique, hospitalière et un charme dans la simplicité. Kythnos est une île montagneuse, caractérisée par la forme du paysage cycladique, sa taille atteint 99 km ² et a l'image familière de l'archipel des Cyclades.../...

    kythnos23-restaurant.jpg

    Les petits villages construits avec une architecture traditionnelle, aux rues pavées, des maisons blanchies à la chaux, des places, de nombreuses églises, moulins, des plages accessibles avec des eaux bleues claires et la tranquillité ... C'est les Kythnos. Une destination de vacances idéale pour tous ceux qui aiment la simplicité, le contact avec la nature. Les fêtes traditionnelles au son du violon et du luth donnent l'occasion aux visiteurs de profiter en même temps que les habitants d'un autre mode de vie .

    kisthnos03.jpgChora, la capitale de l'île charmes les visiteurs avec sa couleur unique, les pittoresques rues pavées avec des restaurants traditionnels, cafés et magasins, des maisons blanchies à la chaux aux portes et aux fenêtres colorés, escaliers, voûtes, églises, moulins à vent, font un superbe cdécort à vos vacances.

    Dryopida est située sur le côté sud de Kythnos, à 8 km de la ville. La région a été habitée depuis les temps anciens et a même gardé le même nom. Pendant votre séjour vous pourrez profiter de la promenade dans le village et constater que beaucoup de maisons sont recouvertes d'un carrelage, qui souligne la longue tradition de l'art céramique dans le village.

    La grotte "Katafyki", proche du village, est l'une des plus grandes grottes de Grèce, avec des stalactites et des stalagmites très riches. Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la grotte était un refuge pour les résidents, mais aussi durant les années de la piraterie de Barberousse. Dans ce grand labyrinthe, seul une partie est aménagée et ouverte au public.

    Maroulas Les découvertes archéologiques dans la région montrent que l'île était habitée à l'époque de l'ère mésolithique. Dans les fouilles archéologiques mis au jour des maisons circulaires, des tombes et un squelette humain, près du quel ont été trouvés des outils de pierre utilisés par les résidents à l'époque

    kisthnos01.jpgLe château d'Oria Vous pouvez visiter les ruines de vieilles maisons qui ont survécu jusqu'à aujourd'hui, ce fut la capitale médiévale de l'île jusqu'au 16ème siècle.  

    Les églises, au nombre de 128 rien que pour la ville de Kythnos, vous laissent le choix pour vos visites. Parmis les plus intéressante de l'île, Agia Mina à Dryopida et ses impressionnantes sculture en bois, La basilique Agia Trianta, le prophète Eli et la vue spectaculaire sur les environs.

    Le Musée du Folklore avec objets de la vie quotidienne de l'île, l'art populaire et les costumes traditionnels, mais aussi des objets de la vie rurale et la vie sociale de Kythnos.(Heures 09:00-14:00 et 17:00-20:00)

    Le Musée ecclésiastique et byzantin de l'île hébergé dans l'église de Saint-Georges à Dryopida.(Heures 09:00-14:00 et 17:00-20:00)

    Le Spa de Kythnos est situé à la station thermale. Le bâtiment date de 1857 avec des sources chaudes aux propriétés thérapeutiques. Vous pourez y voir de près les bains du premier couple royal de la Grèce moderne Otto et Amalia.

    Le Pays

    Sur le côté nord-est du pays le parc éolien, qui produit de l'électricité, c'est une des premières centrale éolienne à fonctionner en Grèce.

    La région est célèbre pour ses sources minérales, aux propriétés thérapeutiques de qui sont connus depuis l'Antiquité. Les sources chaudes de Kythnos est unique dans les Cyclades. Ces deux sources d'eau chaude, l'une est à l'intérieur du Spa, tandis que la seconde, appelé la source du Caucase, est situé seulement à 50 mètres de la première a une température qui atteint les 52°C. Il a été démontré que les sources d'eau sont indiquées pour le traitement des rhumatismes, de l'arthrite et les maladies gynécologiques. 

    kythnos24-village.jpgDécouvrez les profondeurs de Kythnos en plongée, la mer et le fond de Kythnos sont d'une grande beauté prévilégié par sa position géographique et les  fortes vagues et courants qui ont sculpter, des paysages sous marin que l'on ne rencontre pas ailleurs en Grèce.  Plus de 30 sites de plongée dans l'île, des murs, des récifs, grottes, épaves, des eaux cristallines et de beaux paysages pleins de vie, des coraux, et des couleurs qui dépassent toute imagination. 

    Les nombreuses plages petites ou grandes et l'hospitalité appellent les amis de la mer et de la nature à de profiter de ces beautés toute l'année en vous offrant des vacances uniques à Kythnos.

    La coutume du mariage dans la région de Dryopida un intérêt particulier, c'est un événement de joie pour les villageois, les parents et les étrangers. Tous aident aux préparatifs et le plaisir d'offrir au nouveau couple tous les souhaits de bonheur, pas d'invitation particulière, car pour le mariage traditionnel dans l'île, elle sont inutiles puisque tout le monde est invité!

    Festivités de Kythnos est l'un des événements importants de la vie dans Kythnos. Petits ou grands le festivals permet aux habitant de pratiquer leur religion, mais aussi l'occasion de faire la fête toute la nuit et se poursuivre la journée suivante. 

    Une fois à l'île, demandez si un festival est en prévision, et si il est facile d'y participer, vous rencontrez là un des plus rares et authentiques événements de la mer Egée. Vous pourrez y déguster la nourriture traditionnelle et vous participerez aux danses accompagnées par la musique traditionnelle de l'île avec des musiciens locaux. Difficile de résister à la tentation de ne pas entrer dans la danse.

    kisthnos04.jpg

    Lire la suite

  • AGISTRI île Saronique

    01-1.jpg

    Agistri, qui signifie « le crochet », est la plus petite île habitée du golfe Saronique. Cette petite île est proche de la grande Egine, à seulement 30 min en ferry de la ville d’Égine et seulement 55 min. du port du Pirée.
    Agistri est un petit paradis situé dans le Golfe Saronique, fleurie, boisée et peuplé de pins "Toucher", avec une mer limpide, aux eaux cristallines et pures.

    Les 4 villages de l'île (Megalochori - Skala - Limenaria - Metochi) sont idéales pour des merveilleuses vacances d'été et pour se détendre, le temps d'un week-end au calme. Sur Agistri vous rencontrerez pinèdes verdoyantes, plages de sable fin, eaux cristallines, des couleurs traditionnelles, la quiétude, la tranquillité et encore une vie nocturne intense selon la préférence du visiteur.

    L'image générale d'Agistri est différente des autres îles, envahies par le tourisme de masse, peut-être est l'une des quelques dernières destinations romantiques en Grèce. Agistri a également attiré des artistes qui s'inspirent de cette île pour réaliser leurs œuvres.

    Agistri dispose de deux ports naturels qui sont abordés par les bateaux: le port de Skala et le port de Megalochori. Les ferries du Pirée à Skala et le bateau rapide à Megalochori, les deux ports sont liés à Egine toute l'année.



    Île d'Agistri


    A Skala, de nombreuses boutiques touristiques, hôtels, chambres à louer et des tavernes.

    Megalochori, également connu sous le nom "Mylos", est situé à l'ouest de Skala et est la capitale administrative de l'île. Vous y trouverez également des boutiques touristiques, hôtels, chambres à louer et des tavernes. Elle est également la base d'opérations pour les navires et leur ravitaillement.

    Sur Agistri vous trouverez sans problème, des supermarchés, boulangeries, magasins d'alimentation, magasins de détail, une banque, une pharmacie et un centre régional de la santé affilié à l'hôpital Tanei du Pirée. Pour les divertissements vous avez, un cinéma en plein air, des sports nautiques, de nombreux bars et clubs, où vous pouvez vous amuser jusqu'à l'aube.

    Pour visiter et partir à la découverte de l'île, vous pouvez louer des vélos et motos, il y a le taxi ou les bus et aussi un petit train touristique. L'hospitalité des insulaires, le calme, la beauté naturelle, l'infrastructure touristique et la pureté cristalline mers vous invitent, d'une manière étrange, à revenir dans l'île.


    HISTOIRE


    Des eaux limpides et claires

    Pendant la guerre du Péloponnèse, c'est dans la région d’Agistri que les Athéniens combattirent la flotte corinthienne, alliée avec Egine.

    Lors de la guerre d’indépendance, cette île, comme les restes des îles Saroniques, a joué un rôle. Agistri était la base principale et une cachette pour le rebelle Metromaras, dont aujourd’hui vous pouvez visiter la tombe dans le village de Mylos (souvent considéré comme « Megalochro », le grand village).

    Agistri avec Egine et les îles voisines composaient le Royaume d'Egine et du mythique roi des Aeachos. Selon Homère, Agistri a été appelé Kekrifalia, ce qui signifie "tête ornée» et apparaît comme un allié d'Egine pendant la guerre de Troie. D'autres écrivains et historiens antiques ont parlé de l'île tel Thucydide et Diodore.

    Kadoudi, Megaritsa et Kodari sont d'un intérêt archéologique. Tout au long de l'ensemble de l'ouest de l'île de la côte il ya des antiquités jonchent les fonds marins, juste en dessous de la surface de la mer et différentes découvertes archéologiques dans Megalochori.

    Les recherches culturelles indiquent que l'île a d'abord été habitée dès 5ème siècle avant JC par Péloponnésiens. Il ne reste pas beaucoup d'écrit en général, sur l'histoire de l'île. À certains moments, dans son histoire plus récente, à peu près vers le 14ème siècle, de nombreux colons sont venus des côtes du Péloponnèse, situé juste en face. Plus tard, Agistri est devenu une partie de l'Empire ottoman. A la fin du 17ème siècle, les habitants ont quitté l'île, en raison de raids fréquents par des pirates. En 1821, l'île n'était habitée que par un petit nombre de personnes, en 1835, la Communauté de Agistri a été formé par décret royal et selon l'inventaire qui a eu lieu à l'époque, il y avait 248 habitants. En un siècle, la population n'a guère augmenté, il a fallu attendre les années 40, pour que le nombre commence à augmenter. Aujourd'hui, elle compte plus de 1.000 habitants et en été le nombre peut atteindre les 5.000. Il faut attendre 1960, pour que l'île soit connecté au Pirée et 1973 pour qu'elle soit relié au réseau d'électricité.



    Agistri- Skliri


    CONSEILS

    Il existe un bon réseau de liaison par ferry entre Athènes et Agistri, et beaucoup de monde préfère rester sur l’île et de là, visiter la capitale Athènes ou l'Argolide et ses sites antique. Ne vous inquiétez pas, vous y trouverez tout ce dont vous avez besoin pour passer des vacances formidables et reposantes.

    A VOIR SUR AGISTRI

    Le port principal, mais il faut s’échapper vers les autres villes de l’île. Par exemple, vous pouvez visiter le village agricole de Liménaria, prés d’un lac du même nom, un autre village où vous pouvez vous arrêter est la ville montagneuse de Métochi, n’oubliez que les meilleures places pour se baigner se trouve à Skala.

    Agistri situé à 45 minutes au large du Pirée et à 10 minutes d’Egine est le petit paradis de la mer Saronique, avec ses gens accueillants et ses eaux émeraude. Vous devez visiter l'ensemble de ses plages, et très certainement Chalikiada, Aponissos et Dragonera. Il est également très intéressant de visiter les divers sites archéologiques, le Centre Culturel de Megalochori et les Eglises.

    Agioi Anargiroi et son imposante église blanchie à la chaux avec un dôme de lumière bleue, situé dans Slaka, l'église de Zoodochos Pigi, la cathédrale de l'île, à Megalochori avec ses peintures murales remarquables.  Agios Nikolaos situé à 10mn en dehors Limenaria, l'église d’Agia Kiriaki situé dans Limenaria.  Les chapelles d’Agioi Pandes et Agioi Theodoroi sont toutes deux situées  au dessus de Megalochori et vous pouvez les atteindre à travers une promenade de 10 minutes. Ils se tiennent là, à travers un passage du temps et invitent le visiteur à en apprendre davantage sur les racines de l'île.



    Agistri


    BEAUTÉS NATURELLES

    De très beaux ports naturels, criques, plages de sable fin, des villages de pêcheurs pittoresques et une riche végétation, où les pins dominent dans l'environnement et s'étalent jusqu'à la mer.

    Skala est une grande plage de sable avec du sable doré et aux eaux claires, eaux peu profondes. Sa plage est bien organisée à seulement 100 mètres du port, situé à la côte nord-est de l'île. C'est une plage destinée aux familles avec enfants en particulier, les eaux sont peu profondes et il est idéal pour les enfants. En suivant la route côtière, au sud-est, on accède à la plage rocheuse de Skliri, après une petite balade de 500m, à travers un paysage de rêve, on découvrira une crique naturelle, avec les eaux bleu et cristallines, Chalikiada la magique. L'accès n'est pas très facile et se fait uniquement à pieds. 



    Agistri Aponisos


    Article Branding Grèce. 
    www.grecevacances.com

  • SIFNOS

    Sifnos

    Des maisons toutes blanches avec des cheminées en argile traditionnelles et des petites chapelles avec des coupoles bleues, bâties sur les collines vertes qui mènent à des plages de sable. Cela est l'île de Sifnos, la fierté des Cyclades.

    Depuis 1836 la capitale est Apollonia, aussi appelée Stavri, qui s'étale en amphithéâtre au long des trois collines au centre de Sifnos, tandis qu'à l'ouest se trouve le port, Kamares. Au nord de l'Apollonia se trouve Artemonas, un bijou de Sifnos avec des châteaux néoclassiques, avec jardins et cours fleuris. Platis Gialos, Faros, Chrissopigi, Vathi, Kastro et Cheronissos sont certaines autres stations balnéaires ravissantesand Exambella.

    Sifnos est l'île natale du chef célèbre Nikos Tselementes, et sa cuisine est très savoureuse et pleine des mets traditionnels! L'île n'est pas seulement fameuse pour ses beautés naturelles, mais aussi pour l'art de poterie connu au monde entier!

    APOLLONIA - SIFNOS

    Paved street in Apollonia of Sifnos | sifnos apollonia

    Apollonia (ou Stavri) est la capitale de Sifnos dès 1836 et le siège de la Municipalité de Sifnos dès 1999. Le toponyme Apollonia signifie ville dévouée à Apollon.

    Elle est située en amphithéâtre sur trois collines. Ici on trouve les services publics comme par exemple la Police, l'Organisation Grecque des Télécommunications (OTE), la Mairie, la Poste, les Banques, des agences de tourisme, des pharmacies, des magasins aux aliments, et les postes d'essence.

    Le visiteur admirera sa belle architecture. Partout, on voit le décor simple qui offre un ensemble d'une esthétique unique. Apollonia peut satisfaire même le visiteur le plus exigeant puisqu'elle offre tous les conforts pour y avoir un séjour plaisant. Une promenade à la rue piétonnière centrale aide le visiteur découvrir qu'il y a tant d'églises qui sont indissolublement conjointes et totalement intégrées dans l'ensemble résidentiel.

    En faisant une promenade dans ses rues pavées, vous pouvez acheter des souvenirs, goûter la cuisine traditionnelle et visiter le musée folklorique à la Place du Monument Aux Morts (Eroon), où il y a des pièces de la vie traditionnelle de l'île, comme par exemple des outils agricoles, des articles d'utilisation domestique, des costumes locaux etc. ; vous pouvez aussi visiter l'école ancienne d'Agios Artémios (1832-1988), Panagia Barou, les églises à des fresques et à des iconostases artistiques, Agios Athanassios, Agios Sostis, Métamorphosis Sotira, Timios Stavros (le Sainte Croix), Panagia la "Géraniofora" (la porteuse du ciel) etc., et les bustes des poètes Rambagia, à la place homonyme , et d'Aristote Proveleguios, l'œuvre de Gianoulis Chalépas, dans la cour du gymnase - lycée d'Apollonia etc.

    Un peu après la place Heroon, en suivant la route, sur le carrefour, il y a l’Institution de Prokos, où pendant l’été on organise beaucoup d’expositions (peinture, photographie etc.) et d’autres événements.

    La vie nocturne de l'île est accumulée à Apollonia, où excepter les tavernes traditionnelles, les restaurants, les cafétérias, les pâtisseries et les lieux de plaisir, vous trouverez aussi à la renommée "ruelle de recréation" beaucoup de bars, mais aussi des petits magasins où l'on vend des cadeaux et des produits de poterie traditionnelle et des ateliers de bijoux, qui sont ouverts jusqu'au matin!

    Le Tour de Sifnos, Déplacement

    Carte de Sifnos

    Les douze villages de l'île sont liés pendant l'été par buses qui passent fréquemment, alors qu'il y a aussi dix taxis, qui rendent votre déplacement plus facile.

    Alternativement, les groupes organisés de touristes peuvent louer l'autocar moderne de l'île en combinant, si ils le demandent, leur déplacement avec des visites guidées à Sifnos.

    À Sifnos il y a beaucoup d'entreprises de location de voitures et de motocyclettes, qui siègent à Kamares (port), à Apollonia(capitale) et à Platys Gialos.

    Les kilométrages à Sifnos sont courts et le temps d'accès au village ou à la plage les plus éloignés ne dépasse les 20 minutes.

    Même si vous aimez le chemi-nement, vous trouverez des routes magnifiques à travers des vieux chemins, loin des rues carrossables. La durée du cheminement dépend de la route que vous choisirez, mais il vous faudra 30 minutes au minimum. Un riche réseau de ruelles traditionnelles et de chemins lie tous les villages et les plages de l'île même avec les régions les plus éloignées et inabordables.

  • SKYROS - SPORADES

    Skyros
    l’île montagneuse de la mer Égée 

    Située juste au cœur de la mer Égée et entre les îles Sporades du Nord et l’île Eubée, Skyros est une île fascinante, rocheuse et sauvage au nord, mais couverte de pins et de petites plages merveilleuses au sud. De superbes paysages et une atmosphère conviviale règnent sur l´île et incitent le voyageur à découvrir les beautés naturelles de Skyros mais aussi Chora, la capitale qui est bâtie en amphithéâtre. 

    L´ île, qui reste moins touristique, est d´un charme inhabituel, primitif et intime à la fois, où on peut même trouver des poneys sauvages. Côté culturel, la boiserie, la céramique, la dinanderie et la broderie font encore partie intégrante de chaque ménage. 

    Skyros-10.jpgSkyros se trouve à environ 45k, du port de Kymi sur l'île Eubée. La traversée dure une heure environ. Lîle de Skyros fait partie des îles Sporades, mais ses caractéristique sont plus ressemblante à celle de l'île Eubée et des Cyclades Nord, très verte dans le Nord et aride et rocheuse sur la partie Sud.

    La capitale de l'île est construite en amphithéâtre contre une colline, à l’abri des regards de la mer pour la protéger des agressions des pirates, qui sévissaient à cette époque.

    Le style des habitations est constitué de maisons d'époque, donnant un certain charme aux promenades dans ses ruelles étroites. Le monastère de St George, le protecteur de l'île, est un lieu de pèlerinage très connu des grecques. Le château du moyen age, ébranlé par les séisme, est aujourd'hui fermé au public pour des raisons de sécurité, possède de magnifiques portes garnies par de "lions dragons". L'artisanat reste une activité typique et importante sur Skyros, broderies, sculptures sur bois, céramiques et textile. Il n'est pas rare de croiser, encore aujourd'hui, des habitants portant les vêtements traditionnelles de Skyros.

    Skyros-5.jpgMais en dehors de cela, l'île possède de nombreuses plages isolées et sauvage, loin des assauts touristiques, mais aussi des stations plus cosmopolites. De sable ou de galets, avec ou sans l'ombre des pins, 'île offre de très jolies baies et grottes. Les îlots voisins de l'île peuvent être visités à partir du port de Linaria. Les tavernes offrent des menus, avec une des meilleurs cuisine traditionnel de Grèce.


    www.grecevacances.com les régions

    Avec GreceHebdo "hors du commun"

  • CHALKI, une belle petite île calme

    Chalki, une belle petite île calme 

    Chalki est une petite île montagneuse de 28km² à l’ouest de Rhodes, c’est une île habitée depuis l’antiquité, qui doit son nom aux mines de cuivre qu'elle exploitait de par le passé. C'est sans contexte, un endroit où l'on est assuré de passer des vacances calme et reposantes.

    Un seul village, avec 300 habitants, c’est le port de Nimborio avec peu de tourisme, quelques petits hôtels et tavernes, un quai tranquille, sans voitures, sans bruit.

    Ses petites maisons néoclassiques avec des toits de tuiles, les restes d’un riche passé, en amphithéâtre autour de la baie.

    L’eau du port est propre et limpide,  son atout, l'île de Chalki est la première petite île grecque équipée d'un système de traitement des eaux usées.

    Il y a une plage proche du village et quelques autres, plus petites un peu plus loin, avec un accès pas toujours facile. On peut se baigner partout et même dans le port. l"île offre aussi la possibilité de faire de grandes et belles randonnées.

    Toute l’île fait partie du programme ‘Natura 2000’. Chalki est, de plus, connue pour son festival de musique qu'elle organise en septembre. 

    On y arrive par du Pirée, ou de Rhodes, et aussi de Kamiros. Sur l'île de Chalki, c’est le calme absolu pas de nervosité, pas d'angoisse, la seule nervosité qui apparaît, c’est quand le vent se lève et la question se pose la question de l'arrivée ou du départ des bateaux.


  • AMBELAKIA Thessalie - Grèce

    Ambelakia


    Le village historique

    En Thessalie, proche de Larissa, face à l’Olympe se trouve la montagne verte de Kissavos qui abrite à 450m d'altitude, le village historique d'Ambelakia, à 5 km à peine des gorges de Tempi 

    Ambelakia a connu une grande prospérité par le passé, au 18ème siècle le village était renomé dans l’Europe entière, de par la fabrication et la teinture des fibres textiles.

    Cette prospérité a transformée la ville, avec la construction de belles maisons notables, bibliothèques, fontaines, rues joliements pavées.

    Intégré dans l’un des plus beaux paysages de la Grèce, le village bien préservé d'Ambelakia vaut certainement un détour et au moins un repas dans un de ses restaurants de la place centrale.

    C'est un lieux idéal pour choisir l’un de ses hôtels afin se promener dans la montagne, explorer les gorges de Tempi, ou même aller se détendre sur une plage, face à la mer.

    Si vous faites la route d'Athènes à Thessalonique en voiture, n’oubliez pas, faites un petit détour pour visiter Ambelakia. Peut être décideriez d’y rester un peu plus pour mieux la découvrir.

  • GYTHEION - Laconie, Péloponnèse.

    Gytheion

    le port ancien et moderne de Sparte.


    La ville de Gytheion, capitale de la région de Mani au sud du Péloponnèse, dans le golf de Laconia, a toujours été le port de la région, dans l’antiquité, c’était le port de Sparte.

    Aujourd’hui ,Gytheion est une ville provinciale vivante, située dans un endroit pittoresque où, selon le poète Homère, le troyen Pâris s’est réfugié avec la belle Hellène, l’épouse du roi de Sparte, Ménélas. 

    La région est montagneuse, parsemée de plantations d’oliviers, avec des sites archéologiques à visiter, comme les ruines de l’ancienne ville et l’ancien théâtre daté de l’époque romaine. 

    L’architecture typique de Mani est bien préservée, dans la région où l’on trouve des forteresses, des maisons-tours et des ruelles pavées en pleine harmonie avec une région aride et sauvage.

    Le visiteur aura aussi l´occasion de jouir des plages de la région et de se servir de Gytheion comme d’une base pour faire des excursions aux alentours et notamment à Mistra, à la grotte de Diros, à Aréopolis etc.

  • Les MÉTÉORES

    En Thessalie, à 350 km d'Athènes, au-dessus de la vallée du Pénée, près de la ville de Kalampaka, le génie de la nature et celui de l’homme se sont conjugués pour composer un décor grandiose et surprenant. De spectaculaires colonnes de roches grises, pitons de grès sculptés par l’érosion fluviale, surplombent des vallées boisées. Au sommet de ces roches ont été érigés des monastères qui semblent comme suspendus dans les airs, d’où leur nom.


    Agios Nikolaos (Photos Serge Montval)

    Dès le 11ème siècle, des ermites vinrent chercher dans ce décor exceptionnel la solitude et la paix de Dieu. Au 14ème siècle, époque de troubles, d’invasions et de brigandages, les ermitages se regroupèrent en monastères installés au sommet des roches dont l’accès difficile les protégeait de la violence des hommes. Pour construire les bâtiments conventuels, il n’y avait pas de route, pas de pont ni d’escalier : on n’accédait aux monastères qu’au moyen de frêles échafaudages, d’échelles approximatives, qu’on pouvait retirer en cas de danger, ou de nacelles treuillées.
    Les monastères des Météores connurent leur apogée aux 15ème et 16ème siècles. Au nombre de vingt-quatre, richement dotés par la ferveur des princes et des fidèles, ils regorgeaient d’objets précieux, de manuscrits historiés et de propriétés foncières. Leurs églises (katholikon) furent décorées de fresques par les plus grands artistes de l’époque -Théophane le Crétois, Frango Castellano de Thèbes. Les rivalités entre communautés et la diminution des vocations provoquèrent leur déclin, aggravé par la confiscation des biens monastiques par l’Etat grec en 1920, puis par les destructions et pillages de la Seconde Guerre mondiale, l’armée allemande pourchassant les résistants qui y avaient trouvé refuge.
    Il y eut un renouveau monastique après la guerre civile de 1949, une belle route construite et des escaliers creusés dans la roche pour permettre la venue des touristes. Ceux-ci se pressent nombreux dans ce site inscrit depuis 1988 sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Les Météores représentent le plus grand groupe de monastères en Grèce après le mont Athos.

    Megalo Meteoro (Photos Serge Montval)

    Offrande des foulards
    En quittant le village de Kastraki, avant d’arriver aux Météores, on distingue une anfractuosité horizontale décorée de tissus bariolés dans un gros rocher à droite : c’est la chapelle Saint-Georges. La légende veut qu’une femme turque se soit convertie au christianisme après avoir prié Saint Georges de sauver son mari. Depuis, chaque vendredi après Pâques, les femmes du village offrent leur foulard et les jeunes gens les plus sportifs grimpent avec des cordes pour aller les suspendre dans la chapelle en hommage à Saint Georges : cette pratique les assure d’une bonne santé toute l’année !

  • PARC d'ARCTUROS - Aetos

    Le parc environnemental d’Arcturos


    La municipalité d’ Aetos, près de Florina, au nord de la Grèce, se trouve dans un paysage fantastique avec des montagnes, forêts, lacs et sources d’eau thermale. 

    Une des attractions de la région est le Parc environnemental d’Arcturos, une ONG dédiée à la sauvegarde de l’espèce rare du plus gros carnivore de l’Europe, de l’ours marron.

    A partir de 1992, Arcturos trouve des ours en captivité dans les Balkans, qui ne peuvent plus survivre dans un milieu sauvage, et les transfère au Parc, qui fait partie de la forêt constituant l’environnent naturel de l’ours.


     

    Arcturos se lance aussi à la sauvegarde du loup gris, espèce rare et protégé, dont la reproduction est menacée, à cause de la chasse illégale et la destruction de ses biotopes. 

    Parmi les activités d’Arcturos figurent des programmes d’éducation environnementale adressés aux élèves.

    Ses locaux et spécialement le Parc accueillent plus de 50.000 visiteurs par an. Il vaut la peine que vous soyez un parmi eux !

  • MONEMVASSIA

    Monemvasia 001 Laconie

     

    Monemvassia

     

    Une fenêtre dans la Mer Egée

     

    Monemvassia, une petite ville médiévale sur une presqu’île à l’est du Péloponnèse, est la deuxième ville fortifiée de la région, après Mystras. Fondée au VIe siècle, Monemvassia a changé plusieurs fois de mains, entre Turcs et Vénitiens, après la chute de Constantinople, en 1453, et jusqu'à sa libération, en 1821.

    Aujourd’hui, le château de la ville n’est plus habité, mais un nombre de bâtiments médiévaux sont restaurés en habitations ou en hôtels.

    Monemvassia, ville natale du grand poète grec, Yannis Ritsos, est d’une beauté exceptionnelle, une fenêtre dans la mer Egée où l’on peut y rester des heures.

    En face, sur la côte Est du Péloponnèse, on y trouve de belles et magnifiques plages.


    Monemvasia 007 Laconie e-monsiteMonemvasia 015Monemvasia 003 Laconie

     

    GRECE VACANCES www.grecevacances.com

  • Les PORTES d'ACHERON - Epire- Grèce

    Hors du chemin – Hors du commun:

     Rivière Acheron - Epire - Grèce

     

     

    Les portes d’Achéron

     


    En Epire, à l’ouest de la Grèce, à 8 km au sud de Parga, la rivière Achéron (le ‘sans joie’) se jette dans la mer, après un court voyage de 52 kms.

     

    Les anciens croyaient que se trouvait là l’entrée de Hadès, le royaume des morts. Homère décrit le passage d’Ulysse, qui descend à Hadès pour demander comment retourner à Ithaque. Il y avait même un ‘nekromanteio’,  un ‘oracle des Morts’, où les anciens essayaient de communiquer avec leurs morts et dont les restes ont été découverts en 1958.

     

    C’est n’est pas par hasard que les anciens grecs ont placé Hadès à cet endroit. Avant de se jeter à la mer, à la belle plage de Ammoudia, Achéron passe par un canyon rocheux et arrose par la suite une vallée, d’une grande variété de flore et de faune. Dans l’antiquité, la nature était encore plus abondante, avec des lacs et des marais, belle et mystérieuse à la fois. Aujourd’hui, Achéron est un biotope et fait partie du programme ‘Natura 2000’. 


     

     

    La région offre tout ce qu’un touriste peut souhaiter : La plage classique de sable fin, une belle nature, la possibilité de faire des randonnées en montagne et des tours en bateau et canoë dans la rivière, d’observer les oiseaux, de visiter des sites archéologiques. Et, à la fin de la journée, visiter une taverne pour savourer les délices du pays. Achéron n’est plus ‘sans joie’ aujourd’hui.

  • Le MAGNE - Péloponnèse

    Le MAGNE

    Châteaux, tours, vedettes, coutumes d’une autre époque


    Mani est une vaste région du Sud de Péloponnèse, s’étendant entre deux départements, Lakonia et Messinia. Les nombreux peuples différents qui sont passés de la région, les Francs, les Vénitiens, les Ottomans, ont tous laissé leurs traces, s’agissant surtout des châteaux de valeur archéologique importante.
    Pour se protéger des vagues successives des conquéreurs, les habitants ont cherché refuge à ce qu’il constitue actuellement l’attribue le plus caractéristique de cette région: les tours. Plus de 800 tours sont actuellement préservées, et servent non seulement de résidence privée, mais aussi d’hôtel ou de musée.
    A découvrir aussi les grottes, la montagne Taygète avec sa flore spectaculaire et ses chemins à randonnée, tout comme les plages d’eaux bleues de la région.

    Mani combine le charme de la montagne avec la tranquillité de la mer, la beauté sauvage de la pierre avec la grâce des forêts et l’histoire avec les coutumes actuelles.

     Parmi ces dernières figurent la ‘vendetta’ et les chants de deuil. La vendetta, pratique active jusqu’à la 2e guerre mondiale, protégeant l’honneur et le statut social de la famille, a alimenté les chants de deuil, fameux en Grèce pour leur passion et leurs moyens d’exprimer la douleur.

     L’hospitalité des habitants fait aussi partie des traditions de la région, qui vous accueillera chaleureusement pour vous transférer dans une autre époque.

  • MYSTRA

    Mystras

     


    La cité de Mystras (ou Mistra), aujourd'hui en ruines, est une ancienne cité Byzantine sur les hauteurs du Taygette, en Morée (Péloponnèse), six kilometres à l’ouest de Sparte.
    Fondée par les Francs en 1249, Mystras fut cédée à l’empereur de Byzance qui a fait de la forteresse la capitale du Despotat de Morée, statut qu'elle a conservé jusqu'à la chute de l'Empire byzantin en 1453.
    Mystras est devenue la deuxième ville de l'Empire après Constantinople, et la deuxième résidence des empereurs et a connu une longue période de prospérité économique et culturelle.
     

    Les ruines du palais, un grand nombre d’églises, dont certaines fonctionnent encore, et d’habitations, sont aujourd’hui les témoins d’un passé glorieux.
    Détruite par Ibrahim Pascha en 1825 l'ancienne cité byzantine fut totalement abandonnée dans les années 1950 pour devenir un site archéologique, en 1989,  inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.
    Mystras est un monument unique de l'architecture et de la civilisation Byzantine, dans un paysage magnifique et mérite absolument le voyage. A ne pas manquer si vous êtes dans le Péloponnèse.

  • LAC PLASTIRA - Thessalie

    Le lac Plastira

     

    .
    À l’ouest de la Grèce, sur le chemin des Météores, se trouve le lac Plastira. Ce coin pur et calme, loin des courants du tourisme de masse et entouré par les montagnes Agrafa a émergé après la construction en 1959 d’un barrage qui a crée un lac artificiel.

    Le barrage et le lac ont pris le nom de Nikolaos Plastiras en honneur d’un général et premier ministre grec qui a conçu l´idée de ce barrage pour l´irrigation et l´électrification de la région en 1925. 

    Le lac grâce à sa beauté naturelle exceptionnelle est devenu une destination touristique très intéressante, un vrai paradis des amateurs de la nature et des sports (marche, équitation, pêche, ski, VTT, etc.) avec des infrastructures écologiques. Le barrage et le lac ont transformé la région, autrefois une des plus pauvres et des plus isolées de Grèce, en une splendide région touristique.

  • MÉTÉORES - THESSALIE - Grèce

    Les Météores


    Les Météores, c’est un miracle


    Tout le monde les connaît, peu nombreux sont ceux qui les ont vus.
    Situés au nord de la Grèce centrale, près de la ville de Kalambaka, à 350km d’Athènes, les Météores ne sont pas à la porte à côté pour le touriste moyen. 

    Pourtant, après le Mont Athos, les Météores sont le lieu avec la plus grande concentration de monastères en Grèce. Dans le temps, il y avait 30 monastères, la plupart fondés au 14ème siècle. Aujourd’hui il en reste six. Le site est inscrit depuis 1988 dans la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO.


    Les monastères, construits au sommet de masses rocheuses, donnent l’impression d’être ''suspendus au ciel''. Les bâtiments sont d’une architecture impressionnante.
    Un nombre d’églises sont décorées avec des fresques de plus grands artistes de l’époque, comme Théophane le Crétois et Frango Castellano de Thèbes.

    Quelques monastères ont installé un musée, où l’on peut admirer des objets du culte, des ornements, des manuscrits précieux ou des vêtements traditionnels.

    Les Météores constituent un décor grandiose et surprenant, résultat du mariage entre le génie de la nature et celui de l’Homme. (Les Météores autre article)
    Un séjour dans la région avec:   www.grecevacances.com

  • ZAGORIE - EPIRE - Grèce

    Les Zagoria

     

    Zagori, c’est la montagne

    Zagori est une région montagneuse de 1000km² au nord-ouest de la Grèce, au nord-est de la ville de Ioannina. La région est aussi connue sous le nom ‘Zagorochoria’, par les 46 villages (chorio = village) dispersés dans la montagne. Les plus connus sont Papingo, Monodendri, Aristi, Vomvoussa, Kipi.

    Les villages et les environs sont d’une beauté naturelle et architecturale extraordinaire qui vous donne la possibilité de promenades interminables dans une nature formidable de hautes montagnes, de forêts, de gorges, de rivières et de lacs.
    Très particuliers sont les vieux ponts de pierre. A ne pas manquer la gorge de Vikos qui est une des plus grandes, des plus profondes et des plus impressionnantes gorges d’Europe.

    Zagori est avant tout le calme absolu. Mais pour les sportifs il y a de possibilités de canoë-kayac, de nage, d’escalade, de VVT, d’équitation. Aujourd’hui un grand nombre de petits hôtels traditionnels, combinant simplicité et confort, peut satisfaire chaque goût.
    Pour ceux qui aiment la montagne, et la tourisme vert, Zagori est un must.

  • Le PILIO - Magnésie - Grèce

    Le Pélion

    la montagne des centaures


    A l’est de la Thessalie, entre Athènes et Thessalonique, il y a une péninsule qui combine une montagne verdoyante avec de superbes plages. 
    C’est Pélion, une destination touristique "quatre saisons" où, selon le mythe, habitaient les centaures et où les dieux de l’Olympe venaient passer leurs vacances d’été.

    Une haute montagne de 1624 mètres, 70 villages avec des maisons d’une architecture exceptionnelle, une nature abondante, des arbres fruitiers, des forêts de hêtre et de châtaigniers, une vue splendide sur la mer Egée, composent un paysage unique, en toute saison. Pélion est connu pour sa fraîcheur en été et ses pentes enneigées en hiver.

    On y trouve même un centre de ski, avec trois pistes. Quelques villages organisent des manifestations culturelles, comme le festival de musique de Agios Lavrentios. 

    La région de Pélion connaît des espèces rares de flore et faune et fait partie du programme européen ‘Natura 2000’. Pour les randonnées à pied, on peut utiliser les vieux chemins de pavés, connus comme ‘calderimia’. 29 d’entre eux (en total 190 Kms) ont été récemment restaurés.

    N’oubliez pas de visiter la ville de Volos et ses fameuses tavernes, connues comme ‘tsipouradika’. 

    Réaliser un séjour dans cette région:   www.grecevacances.com

  • THESSALONIQUE - MACEDOINE - Grèce

    Thessalonique

    la grande dame du Nord

     




    La ville de Thessalonique (ou Salonique) est connue des touristes surtout grâce à son aéroport, qu’ils utilisent pour accéder aux plages du Nord de la Grèce. Et pourtant Thessalonique, une ville de 1.000.000 habitants, située magnifiquement au bord de la baie de Thermaikos, mérite un séjour. 

    Elle a été bâtie en 315 av. J.C. et a reçu le nom de la sœur d’ Alexandre le Grand. C’est une des plus anciennes villes d’Europe avec une vie culturelle riche et des monuments uniques.

    Si Athènes est la ville de l'Antiquité classique, Thessalonique reflète la richesse et la splendeur de l'empire byzantin. Thessalonique a toujours été une grande ville, un carrefour de peuples et de civilisations. Byzantins, Francs, Ottomans, Juifs, ont laissé leurs traces sur son architecture, les habitudes de ses habitants, son ambiance.



     
    La ville vibre de vie. Les quelques 100.000 étudiants de l’université Aristote, la plus grande université du pays, rajeunissent la ‘vieille dame’.
    Thessaloniki est une ville aimée par les grecs pour son rythme décontracté, ses promenades au bord de la mer, son marché abondant et pas cher, ses restaurants culinaires, sa vie nocturne, son festival du film. Thessalonique mérite bien une visite.
    Pour un séjour dans cette région, pensez à:   www.grecevacances.com

  • EVROS - Grèce

    Évros


    Évros, le refuge de toute espèce de vie

    Le deuxième plus grand fleuve des Balkans après le Danube, carrefour entre l´Europe et l´Asie, la rivière d’Evros, au nord-ouest de la Grèce, a deux biotopes importants, le Delta d’Evros et la forêt de Dadia, riches en flore et faune. 

    Le Delta d’Evros est un biotope international régi par la Convention de RAMSAR et protégé par des conventions européennes.

    Le Delta, une région pleine de lacs, de lagons, de marais et d’un environnement aquatique exceptionnel, est un refuge pour les oiseaux migrateurs et de nombreuses espèces rares.
    Avec plus de 304 espèces d´oiseaux et 350 espèces de plantes, c’est le lieu idéal pour une balade en barque.

    Un peu plus au nord, se trouve la forêt de Dadia, le deuxième biotope de la région, protégé par l´Etat grec dès la fin des années ‘70, est l’un des derniers refuges de rapaces très rares dans toute l´Europe.
    La forêt est une mosaïque de biotopes, accueillant des espèces d´oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et de mammifères, un lieu attirant pour les ornithologues mais aussi pour tous ceux qui aiment la nature.

    Le Centre Ecotouristique du biotope de Dadia donne aux visiteurs la possibilité de se loger, mais aussi de s’informer sur la région et ses ‘populations’, alors que l´Observatoire d’oiseaux, au milieu de la forêt, donne sur la station de ravitaillement des rapaces.
    Au-delà l’observation des oiseaux et de la nature, la marche dans la forêt de Dadia, conduit le visiteur aux ruines d’un château byzantin et à la découverte d’un paysage magique.

     Un sejour sur la région : www.grecevacances.com

  • PRESPE parc réserve - Grèce

     Le parc transfrontalier de Prespes

     


    La région des Prespes au Nord-Ouest de la Grèce est sûrement une de plus belles, intactes et intéressantes de la Grèce à visiter. Le plateau de Prespes de 850m d’altitude contient deux lacs, le Grand et le Petit, partagés entre la Grèce et ses pays voisins, l’Albanie et l’ARYM.

    La nature est d’une beauté exceptionnelle et la biodiversité constatée est unique en Europe, comportant plus de 1500 espèces de plantes, 12 types de flore forestière et 46 espèces de mammifères rares comme les loups gris, les ours et les ibis.
    De même, la région constitue le biotope le plus important de la Grèce avec 260 espèces d’oiseaux, parmi lesquels les espèces rares des cormorans-pygmées et des pélicans blancs et dalmatiens.

     
    Agios Achileos - Mikri Prespa -200704-wikipedia
    En outre, le visiteur a l’occasion de voir l’île minuscule d’Aghios Achillios avec ses églises d’architecture caractéristique datant du 10ème siècle, les monuments byzantins et post-byzantins de la région, ainsi que plusieurs caveaux habités auparavant par des moines.

    La région de Prespes fait partie de la plus grande réserve naturelle de la Grèce et est protégée aussi par le programme pour la protection du patrimoine mondial de l’UNESCO.

    Organiser un voyage dans la région:   www.grecevacances.com

  • KASTORIA - Grèce

    Kastoria

    Kastoria... Une ville pleine de charme...

    Construite en amphithéâtre sur les bords d’un lac, la ville de Kastoria au nord-ouest de la Grèce, est une ville calme et charmante, d´une beauté naturelle exceptionnelle. Entourée des montagnes Grammos et Vitsi, Kastoria reflète son charme dans le lac Orestiada, attirant, par sa nature riche, des visiteurs pendant toutes les époques de l'année.

    Lire la suite