GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

ELAFONISSOS - Péloponnèse

Petite île de 19 km², à seulement 570m des côtes orientales Sud du Péloponnèse, à l'extrémité de la péninsule Laconie. Une île paradisiaque faite de lagunes sur sable blanc et fin. Il n'y a guère plus de quelque centaines d'habitants en hiver, mais plus d'un millier en été, avec parfois des pointes incroyables en Juillet et Août, mais malgrè tout elle reste préservée du tourisme de masse.

Son nom actuel signifie "l'île aux élans", mentionné dans les écrits de Pausanias (guide du routard de l'antiquité), de nombreux temples étaient dédiés à la Déesse Artémis et aussi à la présence de nombreux cerfs que l'on venait chasser dans l'île. Dans un passé lointain, c'était une presqu'île reliée au Péloponnèse sous l'appellation "Onou Gnathos", ce sont les mouvements géologiques de l'époque qui ont entraînés la disparition de la bande de terre et la formation des lagons. 

L'île vivait principalement de la pêche et de la construction de "trehandiri", des embarcations destinées à la pêche côtière, et aussi de "paragadia" des ustensiles servant à pêcher équipés avec une multitudes d'hameçons. On dit également, que pour la presqu'île au Sud-ouest de la Crète, doit son nom aux pécheurs d'Elafonissos qui ont appelé cet endroit "Lafonissi" pour la ressemblance  des couleurs de la mer avec leur île, aujourd'hui "Elafonissi".

Natura 2000

Intégré dans le réseau Natura 2000 avec le code GR2540002.

Elafonissos est une zone comprise dans le réseau européen de zones protégées Natura 2000. Les principaux éléments de la zone humide, la ronde, les dunes et les espèces végétales endémiques qui se trouvent que sur les communes d'Elafonissos.

Les dunes sont des écosystèmes dynamiques et sensibles, les dunes mouvantes, avec un substrat sableux lâche et une végétation clairsemée, avec des plantes caractéristiques , ammophilous (Ammophila arenara) Agatha (Eryngium maritimum) et la variété en péril le Pancratium maritimum, ou plus simplement le lys de la mer, a un tubercule souterrain et se produit sporadiquement par petits groupes. Une large espèce de broussailles, abritent de nombreux hôtes, qui nichent et assurent leur reproduction dans les arbustes. Ces arbustes épineux fournissent des lieux sûrs pour la construction du nid, tandis-que les buses ordinaires et Kestrel cherchent leurs proies (petits mammifères et reptiles) qui résident dans ce sol sableux.

Plages paradisiaques...

Les plus réputées sont certainement les plages jumelles de Simos (Fragos) et Sarakiniko, sur la pointe Sud-est, avec leur baies de sable blanc et fin, qui voisines une presqu'île. Je garde aussi un coup de cœur pour une plage de galets un peu oubliée car pas accessible en voiture, c'est celle de Aglyfti sur le Sud-ouest de l'île.

Frangos (Simos) - Sarakiniko

Ce sont 2 plages jumelles majestueuses, les petites et les grandes baies de la pointe sud-est de l'île, en face du Cythère et la pointe Spathi ont des couleurs étonnantes, une combinaison d'or et de lumière sur un sable blanc coloré unique. En Août, dans le sable de la plage, fleuri la crinum, un lys des sables, que vous ne devez pas couper, une espèce sauvage protégée.

Ta nisia tis Panagias (Les îles de la Vierge)

C'est une longue plage de sable sur la partie ouest de l'île qui est entourée par nombre de petits îlots, il y a également une grande variété de fleurs sauvages qui fleurissent jusqu'en Juin. Le fond de la mer est recouvert par les plantes multicolores et il y a aussi une grande variété de poissons qui nagent entre les îlots.

Lefki

Une très petite plage sur le côté Est de l'île, c'est aussi un port habrité contre les vents du Sud et du Sud-Ouest. Une belle plage de sable claire, donne une couleur bleue très lumineux sur les eaux qui l'entourent, beaucoup de gens préfèrent son côté nature au caractère de celle de Simos durant les mois d'été.

Aglyftis

Seule plage de l'île sans sable mais de galets, elle est caché derrière l'îlot de Aglyftis sur le côté Sud-ouest. Il est difficile de l'approcher en bateau, les eaux sont peu profondes. On y arrive uniquement en marchant, il n'y a pas la route pour les voitures, un chemin randonné y conduit depuis ta Nisia tis Panagias.

Kontogoni

La plage est juste sur le dessus du Nord-ouest de l'île, mais malheureusement, elle a été abimée, dans une certaine mesure, par la route côtière orientale récemment construite. Il y a quelques années, lorsque l'accès aux autres plages était difficile, c'était le premier endroit où les habitants allaient se baigner.

Kalogeras

C'est une extension de la plage Kontogoni, à l'ouest du village, elle ne convient pas aux activités nautiques car elle est parcemée de nombreux rochers qui lui donne son charme sauvage avec aussi ses dunes de sable bordées de cèdres. Malheureusement, la costruction d'un terrain de football a un peu abimé la vue et le côté naturel des lieux.

Pounta

Une belle et longue plage de sable face à l'île, qui démarre à partir du port de Viglafia, port ferry pour Elafonissos. La plage change de forme en raison de la météo et le trafic ferry-boat, l'effet est que, aujourd'hui Elafonissos est à 570 mètres de la terre ferme quand il y a 15 ans, elle n'était seulement qu'à 350/400 m.

Pavlopetri

Sur la partie orientale de Pounta, l'îlot de Petri (Pavlopetri), a été affectée par les mouvements de sable des dernières années et ses plages sont désormais plus courte avec des eaux plus profondes. L'effet des mouvements de sable était si intense qu'il est presque plus possible de marcher jusqu'à la terre depuis Pavlopetri. Ce mouvement de sable a recouvert une partie de la colonie antique engloutie qui peut être vu en nageant ou en plongeant de même que d'anciens tronçon de routes.

Hamokelo

Cette plage de sable commence à partir de l'entrée du lac Stroggyli comme une extension naturelle de la plage Pavlopetri vers le Nord, elle marque la fin de la municipalité de Elafonissos. elle est particulièrement calme. L'accès nécessite une petite marche en conournant le lac, pour aboutir sur une longue bande de plage bordée de dunes de sable.

Île de la Piraterie

Elafonissos était une base importante pour les pirates locaux et les corsaires, en raison de la situation géographique particulière sur les routes maritimes de la Méditerranée orientale et de la mer Noire, mais aussi à cause des longues côtes sablonneuses, où facilement et en toute sécurité, gialons, navires pouvaient se protéger de la vue et du mauvais temps.

Du 16ème siècle et au 17ème siècle, le piratage était devenu une règle de vie.  Les vastes côtes grecques, avec ses rochers, ses grottes marines et ses criques innombrables, presque invisibles parfois, sont autan de cachettes idéales pour les pirates, corsaires et flibustiers.

Dans toutes les îles de l'archipel et les zones côtières, les points hauts sont des tours de guet, d'où on surveille jour et nuit les bateaux s'approcher du rivage. Le plus haut sommet d'Elafonissos (276m) a été utilisé comme point de surveillance des bateaux, aussi bien à l'époque de la piraterie que lors de la seconde guerre mondiale. l'île était devenu tristement célèbre dans toute la Méditerranée, quand sévissait le terrible et sanguinaire pirate Barberousse, en fait ils était plusieurs frères sous le même sobriquet.

  • 4 votes. Moyenne 4.8 sur 5.