Cythère - île Ionienne - Grèce

GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

CYTHERE - îles IONIENNE - GRECE

 Île d’Aphrodite, île de la beauté

Cythère, connue aussi sous le nom de Cérigo, est une île grecque de la mer Égée, située entre le Péloponnèse et la Crète. Comme beaucoup de petites îles de la mer Égée, Cythère est aujourd'hui très peu peuplée. Elle compte environ 3 500 habitants, alors que probablement 60 000 descendants d'émigrés de Cythère vivent en Australie, pour ne citer qu'un cas.

 

Selon la mythologie grecque, les eaux de l’île de Cythère (ou Kythira), située au Sud du Péloponnèse, ont vu naître la déesse Aphrodite. L’île constitue dès l’antiquité un pont maritime entre la Grèce continentale et la Crète. Grâce à sa position elle a été rapidement transformée en centre commercial important où les arts et la culture ont également fleuri.
 
Actuellement, Cythère offre au visiteur une beauté naturelle exceptionnelle à admirer, une histoire fascinante à découvrir et une variété de festivités culturelles à apprécier, surtout pendant l’été.
 
L’île offre une infrastructure touristique adéquate, mais qui n’a pas altéré son caractère traditionnel, ne manquez pas de rendre visite aux châteaux vénitiens, qui font preuve de la riche histoire maritime de l’île, ainsi qu’à la petite ville byzantine, actuellement inhabitée mais soigneusement préservée, qui fut auparavant capitale de Cythère jusqu’à sa destruction en 1537 par le pirate légendaire Barberousse.
 
Cythère est l'île dont les eaux ont vu naître la déesse Aphrodite avant que celle-ci soit poussée par le zéphir vers Chypre. Selon Homère, la déesse en tire même l'une de ses épiclèses, Cythérée. Hérodote mentionne la présence d'un temple dédié à la déesse dans l'île.

L'île est parsemée de nombreux villages et hameaux, dont les plus grands sont Potamos, Livadi, et la capitale Chora

S'y trouvent également de nombreuses plages, dont les plages de sable rouge de Firi Ammos, proches d'Agia Pelagia.

L'activité touristique n'est pas très développée à Cythère, le fait que l'île soit relativement éloignée des grands centres urbains, en combinaison avec une mauvaise connexion maritime, n'attire pas de grandes masses de touristes.

Cependant, depuis plusieurs années, le nombre de visiteurs n'a cessé d'augmenter. Cette vague touristique croissante est à l'origine de la construction d'un grand nombre de nouvelles maisons et villas. Les villages de Avlemonas, Diakofti et Kapsali sont des illustres exemples de ce phénomène.

Cythère reste pourtant une île faiblement peuplée : son environnement naturel est encore bien préservé. Sous la menace d'une explosion touristique, avec des conséquences néfastes pour la nature, des actions faisant la promotion d'un tourisme durable ont lieu par de nombreux habitants de l'île, avec l'accord de la Mairie de Cythère.

Parmi celles-ci, on trouve la cartographie des sentiers de Cythère, utilisés autrefois par les villageois quand les routes et les voitures n'avaient pas encore cicatrisé le territoire, ainsi que la promotion de l'île comme destination de vélo tout terrain, de randonnées pédestres, etc.

Le petit port d'Agia Pelagia (Sainte-Pélagie) fut le principal port de l'île jusqu'au milieu des années 1990, moment où celui de Diakofti, plus grand, a pris la relève. On y offre des liaisons régulières avec Gythio, Kalamata, Anticythère, Le Pirée, la Crète et Néapoli.

Aéroport de Cythère

L'île possède un petit aéroport, l'Aéroport national de l'île de Cythère, situé entre les villages de Friligiannika et Diakofti. Il est desservi par la compagnie aérienne Olympic Airlines, ainsi que par la compagnie Athens Airways à partir de l'été 2009.

Culturel

Cythère possède un musée archéologique qui rassemble de nombreux objets de la civilisation minoenne.

 

Ioniennes tortues plage de reve Vacances paradisiaques nature sejour Grece Vacances europe traditions region histoire tourisme tourisme en grece grèce Cythère

  • 3 votes. Moyenne 4.7 sur 5.