GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

Jardin National d'Athènes

Le jardin National

Un immense parc sur plus de 16 hectares en plein cœur de la ville à côté de la place de la Syntagma. Anciennement le Jardin Royale, il a été ouvert au public en 1923, et depuis 1974 il s'appelle Jardin Nationale. Vers la fin du 19ème siècle une partie du jardin et offert pour la construction du bâtiment de Zappio, un mécène qui lègue sa fortune pour faire revivre les jeux Olympiques.

L'histoire d'un grand jardin

L'histoire d'un grand jardin

Au lendemain de la révolution grecque, la jeune république se transforme en royauté, avec l'arrivée du roi Othon 1er de Grèce. Ce dernier décide de construire son palais en plein centre de la ville, la première pierre est posée en 1936. Son épouse la reine Amalia offre en cadeau à son mari un jardin qui jouxtera le palais et qui couvrira environ 16ha.

La reine souhait le future jardin puisse rendre ses promenades vivifiantes et spirituelles en y incluant des petit morceaux d'histoire. Pour la réalisation elle fit venir plus de 15.000 espèces d'arbres et de végétaux, principalement d'Italie. Pour la réalisation, elle fit appel au botaniste paysagiste français Louis Barrault qui dessina les plans de cet immense jardin, aménagé dans un premier temps, entre 1839 et 1840, sur 3ha. Ce dernier, Fatigué de toutes ces plantations à trier et à ordonner, abandonna la tache au profit du Botaniste prussien Friedrich Schmidt, qui fut appelé pour terminer la tache.

Beaucoup de plantations ont disparu dans les mois suivants, suite à la sécheresse et à l'acclimatation. On a faire revenir plus de 500 espèces des pays voisins comme la France, l'Espagne, l'Allemagne, l'Algérie, l'Egypte et autres, mais parmi elles, 100 espèces arrivaient de différentes régions de Grèce.Un ingénieur de l'armée grecque, Gerasimos Metaxas, a été chargé de réaliser les 7,5 km de promenade à travers le parc, les bassins et fontaines, mettre en place le système d'irrigation et de plomberie, qu'il a intégré à une des sources d’eau du jardin, avec les restes de l’aqueduc antique construit sous le reigne de Pissistrate (561 à 527 avant J.C.

Votre promenade aujourd'hui

Le Jardin National fait parti des endroits les plus visités de la ville, à la fois par les touristes de passage, que par les habitants d'Athènes, il regorge de plantations luxuriantes et exotiques, une véritable oasis de calme bordée par des avenues enfiévrées de la capitale.

Beaucoup d’Athéniens viennent s’y délasser lors des chaudes journées, statues et bustes des grandes figures de l’histoire grecque ponctuent les allées du parc. De nombreux bancs, à l’ombre des palmiers monumentaux ou d'autres espèces végétales, permettent de goûter aux splendeurs et aux plaisirs alors réservés à l’élite royale.

Lors de votre promenade, vous pourrez aussi découvrir quelques vestiges de l'antiquité déposés sporadiquement, le bassin aux tortues qui cohabitent avec les poissons koye, de nombreuses espèces animales, dont des collonies de perroquets, un musée botanique, une bibliothèque pour enfants avec plus de 6.000 volumes.Le parc comprend un petit zoo, déjà présent à l’époque de la reine Amalia, qui réjouit les petits, bien que ce dernier soit un peu pauvre. des petites clairières, des tonnelles et des aires de jeux pour jeunes enfant agrémentent aussi la promenade bucolique.

Sur les traces d'Apollon et de Socrate

L'histoire de l’endroit est, comme très souvent en Grèce, bien plus vieille que l’existence du parc moderne de la reine Amalia. Déjà au 6ème siècle avant J.C., dans la Grèce Antique, c'est au même endroit que se trouvait l'un des 3 parcs publics qui s'étendaient au delà des murs de la ville d’Athènes.

Dédié à Apollon, Dieu de la lumière et de la musique, le parc sacré faisait partie de ces endroits où Socrate aimait se promener et discuter avec ses disciples et selon les études archéologiques, les traces du parc antique se trouvent ensevelies à environ 1,5 m de profondeur.

À l’époque l’endroit avait été choisi probablement car tous les aqueducs de la ville passaient par là, 20 siècles plus tard, une des sources d’eau du jardin reste l’aqueduc bâti du temps de Pissistrate, Athènes a en effet ce charme rare d’avoir su incorporer par endroits, les traces des structures antiques, intégrées à la vie moderne.

tourisme en grece tourisme histoire nature decouverte environnement espaces verts plantes parc

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.