GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

environnement

  • Chalki est la prochaine île « verte » après Astypalea

    Dodecanese chalki

    L’ambassade de France est signataire et dépositaire de l’accord sur cet ambitieux projet pilote de verdissement du mix énergétique et des transports sur l’île de Chalki.

    Lire la suite

  • Miel & Histoire 2

    Nectar des dieux grecs

    Offrande des Dieux

    Bien avant l’huile d’olive ou le vin, le miel était déjà très apprécié et aimé par les grecs de l'antiquité, qui lui attribuaient des vertues miraculeuses, énergiques et même des valeurs divines. La Grèce est un pays où l’apiculture a une histoire de plusieurs milliers d'années.

    Lire la suite

  • Jardin National d'Athènes

    Le jardin National

    Un immense parc sur plus de 16 hectares en plein cœur de la ville à côté de la place de la Syntagma. Anciennement le Jardin Royale, il a été ouvert au public en 1923, et depuis 1974 il s'appelle Jardin Nationale. Vers la fin du 19ème siècle une partie du jardin et offert pour la construction du bâtiment de Zappio, un mécène qui lègue sa fortune pour faire revivre les jeux Olympiques.

    Lire la suite

  • SAMOTHRACE île du Nord Egée

     

    Samothrace est une île montagneuse de 178 km² au nord-est de la mer Egée. Le sommet de Saos culmine à une hauteur de 1664 mètres. L’eau coule de partout et la végétation est abondante, malgré l’appétit solide d’un grand nombre de chèvres. Les torrents forment des cascades et de petits étangs (‘vathres’) où on peut aisément se baigner, mais les chemins pour y aller sont difficiles et destinés aux grimpeurs. 

     

    Lire la suite

  • Mont Hymette

    Promenade sur l'Hymettus (Hymette)

    De Septembre à Décembre c'est une période idéale pour découvrir la nature environnante d'Athènes, pas de grosse chaleurs et les premières pluies d'Octobre reverdissent le paysage...

    Le Mont Hymette

     

    Il culmine Athènes de ses 1.026m, il reste une destination proche de la ville et intéressante pour les amoureux de ballade verte ou de randonnée, qui découvriront des paysages et panoramas fantastiques, sans oublier le monastère de  Kaisariani, vestige incontournable de l'époque Byzantine.

    Il est connu aussi sous le non de "Trélos" qui signifie "fou" en français, Il semble que c'est une déformation de "trop long" comme avaient l'habitude de dires les français en le voyant. De nos jours, on entend dire que quand le "Trélos" est couronné (par les nuages) le temps va être mauvais... Au printemps ses versants sont parfumés par le thymari, le thym sauvage. Les abeilles, depuis l'antiquité ont fait la renommée du mont Hymette, leur miel est considéré aujourd'hui, parmi les 5 meilleurs du monde. Hipocrate, père de la médecine lui accordait des vertus thérapeutiques et il était réputé pour être la nourriture des Dieux.


    Le Mont Hymette dispose de sentier bien aménagé et faciles d’accès sans grandes difficultés. A quelques 20mn du centre d’Athènes, vous découvrez une région paisible, offrant un contraste saisissant avec l'animation et le bruit de la ville. Une fois arrivée au pied de la montagne, vous pénétrez dans un havre de paix, où règne seulement la nature et ses habitants. Vous pouvez y accéder en voiture jusqu'au parking de l'aire de pique nique, ou en suivant les sentiers qui bordent la route, en profitant des paysages.

          

    Le monastère Byzantin et la fontaine magique...

     

    Sur une petite place ombragée par un platane une fontaine surmontée d'une tête de bélier... une fontaine qui selon les croyances antiques guérirait de la stérilité si on buvait son eau !!!  Ne cherchez pas à vérifier si ses vertus sont prouvées car aujourd'hui un panneau nous indique de ne pas la boire (non potable)

    Plus loin, le Monastère de Kaisariani, une petite merveille Byzantine du 11ème siècle et dédié à la Présentation de la Vierge, transformée aujourd'hui en musée. On visite le bâtiment principal, avec des fresques intéressantes et les minuscules cellules des moines. 

     

     

             

    Les ruines de l’église Saint Marc

    Plus haut, l'église dédiée à St Marc, qui vous offrira une vue imprenable sur l'étendue d'Athènes et du Pirée.Vous y découvrirez également les ruines de l’église paléochrétienne dédiée à Saint Marc qui date du 5/6ème siècle. Seule une des trois nefs est encore préservée, mais en étant attentif aux fondations, vous découvrirez des inclusions de colonnes antiques et de marbre sculpté dans la roche. Les nouvelles religion avaient comme principe d'effacer les traces des précédentes, et la meilleure façon restait de construire sur les anciens temples.

  • Epices dans la cuisine grecque

    Les épices et la santé

    Depuis l'antiquité, les Grecs utilisaient des plantes aromatiques pour leurs qualités curatives et pour leur valeur nutritive.
    La légende dit que le mont Olympe, où les dieux grecs vivaient, était couvert d'un dais de fleurs et d'herbes qui étaient au service des dieux, ainsi que pour les mortels vivants. Les histoires de ces dieux et déesses montrent clairement le respect des Grecs de l'Antiquité détenus en vue de la beauté des plantes et de leurs attributs pour la santé.
     
    crocus-photo1.jpgHippocrate, médecin grec "père de la médecine", a préconisé l'utilisation d'herbes, d'air frais, l'exercice et d'une bonne alimentation, il a enregistré l'utilisation d'environ 400 herbes et plantes, pour guérir la maladie.

    Hippocrate a déclaré que la maladie était un déséquilibre des éléments de base dans le corps, la bonne utilisation des herbes pourrait rétablir cet équilibre.
     
    Un autre médecin influent grec, Galien, a élargi la philosophie d'Hippocrate dans son ouvrage "De simplicibus" qui est devenue le texte de référence médicale à Rome.

    Un autre célèbre ouvrage, "De Materia Medica" écrit dans le premier siècle après JC par les médecin grec Dioscoride, a constitué une source importante de connaissances sur la base des plantes pour les siècles qui suivirent.
     
    Ce sont les armées romaines qui ont été responsables de la propagation & tradition de remèdes à base de plantes dans toute l'Europe, comme ils ont apporté beaucoup de leurs plantes médicinales avec eux durant leurs conquêtes. Pline l'Ancien était le naturaliste romain qui a recueilli les informations sur la connaissances et des utilisations à base de plantes et a consigné l'ensemble dans une encyclopédie appelé «Naturalis Historia».
     
    the-de-la-montagne-1.jpgLes manuscrits d'Hippocrate et Dioscoride eux, ont été conservés dans les monastères médiévaux, où ils ont été traduits et copiés par des moines diligents.

    Au fil des siècles une poignée d'herboristes traditionnels ont créé des centres locaux de traitement à base de plantes dans toute l'Europe. Au 19ème siècle la composition chimique des plantes a été analysé pour découvrir leurs effets réels sur le corps physique, beaucoup d'herbes ensuite ont servi de base à des médicaments modernes.

    De nos jours, il y a une prise de conscience croissante que les plantes sont aussi une solution pour la guérison de maladies modernes, ce qui conduit à un changement d'attitude et les entreprises de recherche pharmaceutique étudient de nouveaux traitements à base de plantes pour guérir certaines maladies modernes telles que le cancer. Les herbes font toujours partie de la tradition de guérison en Europe et en Amérique du Nord. Malgré l'utilisation de médicaments sophistiqués pour guérir la maladie, beaucoup de gens font encore usage de remèdes végétaux traditionnels. 

    125658-saffran7.jpgLes plantes absorbent les substances de la terre et les converti en vitamines, minéraux, glucides, protéines et graisses que le corps humain peut utiliser pour la guérison et la nourriture. Près de 200 éléments chimiques différents sont contenus dans chacune des plantes aromatiques. Les associations de plantes peuvent faire bénéficier au corps  de la synergique entre plusieurs principes actifs.
     
    Au cours des dernières années, on observe un intérêt croissant pour les plantes aromatiques grecques et leurs multiples utilisations.

    Aujourd'hui, l'industrie grecque et internationale utilisent les plantes aromatiques pour la production de cosmétiques, des médicaments et dans des préparations alimentaires. Encore, dans les maisons grecques aujourd'hui, les familles bénéficient des avantages thérapeutiques d'une grande variété de plantes et d'herbes: camomille, tilleul, sauge, thé des montagnes, menthe, thym, fenouil, anis, millepertuis, lavande, lavandin, l'origan entre autres.

    De nos jours, le retour aux valeurs traditionnelles et aux produits naturels dans la vie quotidienne, permet aux familles de redécouvrir les thérapies ancestrales. Il est à noter qu'en Grèce, la tendance à l'utilisation des plantes aromatiques et médicinales est en constante augmentation tel un choix populaire thérapeutique.

    Le safran de Kozani

    130135-saffran1.jpgL'histoire du safran dans la culture et les coutumes humaines datent de plus de 3000 ans.  En Grèce, on a découvert des traces de l'utilisation du safran sur des peintures datant de 1.500 avant JC, trouvées au cours de fouilles menées dans le palais de Knossos en Crète. Ces fresques représentant un jeune homme ou une jeune fille, qui récolte des fleurs de crocus dans un panier.

    125812-saffran6.jpgDans la médecine moderne, les propriétés curatives du crocus sont largement connues, elle est considérée comme une plante pharmaceutique très intéressante. Ses propriétés anti-oxydantes sont depuis longtemps prouvées, le safran empêche l'agrégation des plaquettes, il a des fonctions anti-inflammatoires, améliore la fonction cérébrale. Il fait encore l'objet de recherches pour ses propriétés préventives sur les maladies du cancer. D'autres propriétés de crocus sont aussi d'aider à faire baisser le cholestérol, aide en cas d'indigestion, de nausées et apaise le bébé lors de sa dentition.

    Le safran rouge grec est considéré comme le roi des épices, son excellente qualité le place dans le safran de qualité supérieure dans le monde entier. Une petite quantité ajoute une saveur exquise, la couleur et l'arôme dans tous vos plats. Krokos Kozanis est parfaitement pur et combiné avec du café ou du thé constitue une excellente boisson.

    C'est au sud du département de Kozani, en Macédoine grecque que se trouve le territoire de Krokos, seul lieu en Grèce, et l'un des rares en Europe, où l'on cultive le safran. Le nom de cette petite ville de 5.000 habitants trouve d'ailleurs son origine dans celui de la fleur produisant le safran, le crocus sativus, Krocos en grec.

    La culture actuelle du safran dans cette zone (800 à 1.200 hectares y sont consacrés) remonte au 17ème siècle, la température et l'humidité du sol, propres à cette région, la méthode de culture utilisée ainsi que l'expérience acquise depuis plus de 3 siècles expliquent la qualité optimale et les caractéristiques du Safran KROKOS KOZANI. 

    125658-saffran7.jpgCe safran est considéré comme l’un des meilleurs du monde du point de vue qualitatif, il est vendu en poudre ou filaments dans des emballages de luxe, la clientèle ciblée est: les grandes surfaces avec des contrats annuel et la grande restauration.

    Le prix du safran en fait l'épice la plus chère au monde, cela s'explique par la difficulté de l'extraction manuelle d'un grand nombre de petits stigmates, seules parties de la fleur (Crocus Sativus L.) à posséder les propriétés aromatiques désirées. De plus, un très grand nombre de fleurs doivent être traitées pour obtenir au final une quantité commerciale de safran, 150.000 fleurs sont nécessaires pour obtenir 1 kg de safran sec et nécessitent près de 40h de travail intense, heureusement, ce prix élevé est compensé par les petites quantités nécessaire en cuisine, juste quelques fils par personne.

    Bien que soufrant de la concurrence iranienne dont le safran reste 3 fois moins cher, ses ventes sont en perpétuelle progression, grâce à une qualité encore inégalée. Le Krokos de Kozani est exporté en Espagne, Italie, France, Allemagne, Suède, Etats-Unis et Afrique du Sud.
    Le safran grec, KROKOS KOZANI a obtenu la certification d’Appellation d’Origine Protégée (AOP) qui garantit aux consommateurs son origine, son mode d’élaboration traditionnel ainsi que sa qualité et ses spécificités.

    Le thé des montagnes

    the-de-la-montagne.jpgLe Thé de la Montagne, plante sauvage au goût fruité avec une légère note terreuse, le "Thé grec" n'est pas réellement un thé, il est fait de feuilles et des fleurs séchées d'une plante appelée "Sideris". Cette plante, vivace et rustique, pousse de préférence à l'état sauvage, sur un sol rocailleux à 1000 m d'altitude et a besoin de très peu d'eau et de terre pour survivre.

    Le Thé de la Montagne est une boisson très populaire en Grèce. Il est souvent consommé en hiver durant les périodes de froid. On dit qu'il a des effets bienfaisants sur les rhumes (en soulageant les sinusites et les problèmes respiratoires et en réduisant la fièvre), la digestion et le système immunitaire. 
    Il calme les anxiétés légères. C'est aussi un excellent anti-oxydant et anti-inflammatoire.

    Des recherches scientifiques ont été effectuées sur la plante "Sideris clandestina" confirmant son utilisation populaire pour prévenir le rhume, la grippe et les allergies. La plupart de ces recherches ont été effectuées dans des universités aux Pays-Bas, en Grèce, Turquie, République de Macédoine, Bulgarie et Albanie.


    Autres plantes aromatiques

    En Grèce, pays méditerranéen, on trouve une immense variété d'herbes que les grecs utilisent pour l'assaisonnement des plats ou comme infusion. Parmi eux, on distingue: 

    L’origan et le thym, surtout utilisés sous leur forme sèche, assaisonnent presque chaque repas grec (par exemple la fameuse salade grecque mais aussi le poisson et la viande). Ils ont une action antioxydante, l'origan comme infusion adoucit les problèmes respiratoires, le thym lui, est réputé pour ses effets antimicrobiens et antiseptiques et son action contre les douleurs musculaires. 
    the-de-la-montagne-3.jpgLe dyosmo (une sorte de menthe), que l'on trouve dans les régions montagneuses et humides, mais on le trouve aussi très souvent sur le bord d'une fenêtre, accompagné de basilic, planté dans un petit pot. Une combinaison de dyosmo, d'aneth et de petits oignons, est un assaisonnement caractéristique des plats du printemps, les grecs aiment beaucoup l'aneth, ajouté aux salades.

    Dans tout le pays, on trouve également de la camomille, surtout connue comme infusion calmante, elle est aussi très utilisée dans la parfumerie. En Grèce, il y a une très grande variété de plantes sauvages qu'on utilise en général en cuisine et en infusion. La plus connue restant le thé des montagnes, dont il existe 17 variétés. Dans l'qntiquité, Dioskourides l'utilisait comme remède pour les blessures, le thé des montagnes a aussi des propriétés tonifiantes, chauffantes et désintoxiquantes.