GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

europe

  • Vacances en Grèce et Covid-19

    Kea img 2465

    Vous envisagez de voyager en Grèce cette année, voici la copie des informations publiées par France diplomatie pour votre voyage en Grèce à partir de Juin 2020

    Si vous avez des questions, nous sommes à votre disposition pour vous donner des infos complémentaires.
    Date de publication : 1er juin 2020

    Lire la suite

  • SYROS CYCLADES pour des vacances réussies en Grèce

    SYROS capitale des Cyclades

    Située au centre de l'archipel des Cyclades, elle est le centre administratif et culturel de l’archipel. Elle a connu de grands moments de gloire comme centre culturel et commercial grec du 19eme siècle, grâce à son port Ermoúpolis. A l’époque, Syros était aussi le centre de l’industrie navale de Grèce avec une économie très florissante. 

    Cette prospérité reste encore bien visible grâce aux grands bâtiments néoclassiques (la mairie, le bureau de douane, le théâtre «Apollo»), construits par les plus grands architectes européens du moment, comme le bavarois Ernst Ziller. Le Théâtre Apollon, une réplique de La Scala de Milan et premier opéra de Grèce, est érigé en 1864 par l’architecte français Chabeau. En raison de son activité économique, Ermoúpoli a été appelé "Manchester de la Grèce" et l'histoire de ses années fleurissantes est exposée au Musée industriel de la ville.

    Curiosités sur Syros

    Eglises : La communauté orthodoxe a contribué à la beauté et l'originalité de l'île, avec quelques remarquables constructions religieuses à l'architecture tels que les églises de Metamórphossi tou Sotíros (Transfiguration de Jésus-Christ), St Nicolas le Riche (Áyios Nikólaos Ploússios), de la Dormition de la Mère de Dieu (Koímissis de Theotókou) .

    Quartier médiéval : Situé dans la ville haute vous découvrirez les quartiers pittoresques d'Ermoupoli, escaliers et rues étroites, maison traditionnelles, arcades... Arrivé au sommet de la colineles espaces ouverts vous laissent découvrir une vue panoramique sur l'île de Syros.

    Gastronomie : Syros est aussi connue pour ses particularités gastronomiques, la tarte au miel de thym et amandes grillées, les loukoumi, le jambon de Syfnos, les saucisses, le San Michali un fromage épicé, etc... Les papilles exigeantes seront y trouver satisfaction.

    Animation estivale : Durant la belle saison, plusieurs festivals se déroulent sur l'île de Syros, offrant un éventail de choix s'accommodant à tous les goûts. Le festival de musique des Cyclades, festival de musique classique de Syfnos et le festival Ermoupolia en Mai.

    Plages : de nombreuses plages bordent les côtes, chacune ayant son style ou son caractère, de quoi ravir les amoureux de baignades : Vari, Foinikas,Yalissas et Kini et les villages côtiers de Possidonia et Dellagrazia.

  • Le stade Kalimarmaro

    Le stade Panathénaïque "Kalimarmaro"

     

    Un peu d'histoire...

    Construction du stade sous Lycurgue

    Durant plusieurs siècles, le stade accueillait les jeux gymniques des Panathénées où les athlètes de l'époque combattaient nus, l'équivalent de nos championnats d'athlétisme d'aujourd'hui.

    Au 4ème siècle avant J.C., l'orateur Lycurgue à la responsabilité des finances de la ville, qu'il gère avec rigueur et entreprend une restauration de la ville avec un plan de travaux publics, qui inclus entre autre, le gymnase du lycé créé par Aristote, l'aménagement du théâtre de Dionysos et le Stade Panathénaïque.

    L'endroit actuel à été choisi dans le cadre naturel, entre les versants de la colline Ardettos dans un endroit idyllique au bord de la rivière Ilissos, cédé à la ville par son propriétaire Deinias pour la réalisation de l'oeuvre. Des grands travaux de terrassement transformèrent le ravin en un lieu approprié à la compétition sportive, qui est apparu avec une grande piste rectangulaire et des gradins de bois sur les pentes des 3 côtés, pouvant recevoir environ 4900 spectateurs.

    C'est en 330/329 avant J.C., que le stade a été inauguré par la cérémonie d'ouverture des jeux Gymnique des grandes Panathénées, il se déroulaient auparavant dans un endroit au Sud de la ville.

    Aménagements sous Hérode Atticus

    Sous le règne de l'Empereur Hadrien, le rhéteur et sophiste Hérode Atticus, consacra une partie de sa fortune à des travaux d'envergure exécutés entre 138 et 144 pour réaménager le stade.

    Ces travaux changèrent radicalement l'apparence initiale et c'est à cette époque qu'il a pris sa forme de fer à cheval, un théâtre antique avec des côtés étirés sur la longueur. Les gradins en bois du stade ont été remplacés par des rangées de banc en marbre Pentélique (le même que celui utilisé pour le Parthénon) et la capacité des spectateurs amené à plus de 15.000 places. Un porche d'entrée fermait l'ouvrage et de nombreuses statues décoraient le stade, un passage voûté permettait d'accéder au temple de la déesse Tyché (Fortuna en latin), à l'Est érigé au sommet de la colline de l'Ardétos.

    Abandon et décadence du stade

    Avec l'arrivée du christianisme, l'interdiction des célébrations de fêtes païennes et des spectacles barbares comme les combats sanglants de gladiateurs et ceux avec des b^tes fauves, le stade fut abandonné et les marbres ont été utilisés pour la construction des maisons athéniennes. C'est à partir de 313 que Constantin 1er adopta comme religion personnelle le christianisme, en 341 commença à interdire certaine pratiques barbares et c'est en 392 que l'Empereur Théodose 1er interdira complètement tout autre culte polythéiste au profit de la seule religion chrétienne et ordonna même la destruction de tous les temples des autres Dieux.

    Renaissance du Stade Panathénaïque

    Le rêve d'Evangelos Zappas...

    Décédé en 1865, ce richissime philanthrope, offre à la Grèce une partie de son immense fortune, avec le souhait de voir y renaître les jeux Olympique. En 1869 le parlement héllénique octroie 80.000m² de terrain pour y construire un bâtiment dédié au sport, c'est l'architecte Théophil Hansen qui en dessina les plans et la première pierre est posée en 1874 et il a été inauguré en présence de Konstantinos Zappas son cousin le 20 Octobre 1888.

    Les Olympiade de Zappas en 1870 et 1875, ainsi que des expositions de produits grecs, furent les premières tentatives pour faire renaître l'idée des jeux Olympiques, avec aussi les manifestations sportives qui se déroulaient dans le stade Panathénaïque.

    L'aboutissement d'un rêve...

    L'accomplissement de l'idée de renaissance revient au Baron Pierre de Coubertin, organisateur du congrès international d'athlétisme de Paris de 1894, rénovateur des Jeux Olympique Moderne, et créateur du Comité International Olympique dont il fut le président de 1896 à 1925. C'est Dimitrios Vikelas, président du congrès, qui a été chargé de convaincre que les premiers Jeux Olympiques devraient se dérouler à Athènes.

    Une fois décidé pour la première édition de 1896, la rénovation du stade Panathénaïque fut envisagé pour accueillir les Jeux Olympique et c'est Georgos Averof qui pris en charge les frais énormes requis pour de la rénovation (une statue a été érigée en remerciement  de sa générosité). La rénovation a été faite avec du marbre Pentélique également, en suivant le modèle de l'époque d'Hérode Atticus, et en augmentant aussi la capacité à plus de 68.000 places.

    La consécration du stade...

    Les premiers Jeux Olympiques Modernes ont été marqués par un énorme succès, on y a découvert l'hymne Olympique de Costis Palamas pour les paroles et de Spyros Palamas pour la musique. La victoire du Marathon, l'épreuve la plus populaire à été remporté par Louis Spyridon, un grec, qui a parcouru les 42km environ en 2h58mn50s, récompensé par une coupe en argent offerte par un mécène français Michel Bréal fondateur du marathon moderne lors des premières Olympiades.

    Il a été utilisé lors des Juex olympique de 2004 à Athènes et sert tous les ans pour l'arrivée du Marathon d'Athènes, et aussi pour une multitude d'autres petits évènements musicaux ou sportifs.

    Ouverture et visites

    Il est ouvert au public pour la visite de 8h à 19h de Mars à Octobre et de 8h à 17h de Novembre à Février. en 2015 l'entrée et à 3€

     

    Idées de visites en français d'Athènes Voir ICI

  • SAMOTHRACE île du Nord Egée

     

    Samothrace est une île montagneuse de 178 km² au nord-est de la mer Egée. Le sommet de Saos culmine à une hauteur de 1664 mètres. L’eau coule de partout et la végétation est abondante, malgré l’appétit solide d’un grand nombre de chèvres. Les torrents forment des cascades et de petits étangs (‘vathres’) où on peut aisément se baigner, mais les chemins pour y aller sont difficiles et destinés aux grimpeurs. 

     

    Lire la suite

  • Fête du 28 Octobre en Grèce "Jour du OXI ! "

    Journée du "OXI" 28 Octobre

     

    Le 28 Octobre 1940, la Grèce est entrée Seconde Guerre mondiale.

    A la mémoire des héros qui ont honoré le pays, cette journée est fériée en Grèce.

     

    L'anniversaire de l'entrée de la Grèce dans la Seconde Guerre mondiale le 28 Octobre 1940, a été commémoré ce lundi, avec des défilés et festivités à travers le pays, et la parade militaire annuelle à Thessalonique, en présence du Président Karolos Papoulias et des chefs d'état majors des armées et de l'église. 

    Retour sur l'histoire...
     

    La participation de la Grèce dans la Seconde Guerre mondiale a commencé le 28 Octobre 1940, lorsque l'Italie a déclaré la guerre à la Grèce. 

    Pour démontrer sa capacité militaire, à son allié Hitler, Mussolini, dans ses plans expansionnistes de la Méditerranée orientale, envisage de prendre possession de la Grèce.

    A partir de cette date, la guerre gréco-italienne a commencé dans les montagnes de l'Epire voisine de l'Albanie, qui s'est transformée en un point focal majeur de l'unité nationale.

    La détermination et l'esprit anti-fasciste du peuple grec a été couronné par une série de succès aussi impressionnants, qu'inattendus.

    Les grecs ont repoussé l'armée de Mussolini, pourtant superbement équipée en comparaison aux forces grecques. Ces victoires contre l'envahisseur Italien, constituent en même temps la première victoire des Alliés contre l'Axe.

    Il faudra attendre Avril 1941, pour que les allemands et leurs alliés italiens prennent possession de la Grèce, après de sauvages destructions et combats. Durant l'occupation, la résistance grecque est restée très active, perturbant sans fléchir, les forces d'occupation à travers ville, villages et montagnes.

    Pour arriver à faire plier la Grèce et son peuple, 216 jours de conflit ont été nécessaire aux forces tripartites (Allemandes, Bulgares et Italiennes) pour prendre possession et contrôler le pays, en dehors des assauts incessants de la résistance.

    La Grèce a été libérée de son envahisseur le 12 Octobre 1944 après 4 année de résistance active, le pays ne compte plus ses morts, villages incendiés, un pays ravagé par l'occupant.

    Elle en sort ruinée, la guerre et l'occupation ont détruit à 80% le pays et ses structures de production, 60% de ses infrastructures et plus de 70% de ses échanges commerciaux, L'extraction abusive et intense de ses mines de métaux, les valeurs du pays spoliées au non de "l'effort de guerre", etc... La compensation de ces dommages dû à la guerre, n'ont toujours pas été rendu à la Grèce d'aujourd'hui.

     

    PP.Grece Vacances

  • MASTIKA CHIOU

    Afin de répondre à de nombreux lecteurs sur smartphone ou tablettes, cet article de 2013 à été réactualisé et optimisé pour les différents modèles de multi-médias, vous pouvez découvrir l'article sur le mastika de l'île de Chios en suivant le lien suivant : Voir le nouvel article

    Lire la suite