GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

Miel & Histoire (1)

Miel pot

Miel et Grèce Antique

Beaucoup plus tôt que l'huile d'olive, bien avant que le vin, les Grecs sont tombés en amour avec le miel, dans la Grèce antique, l'abeille, ainsi que les produits dérivés de la ruche, trouvent une place d'honneur parmi les populations et les hommes de pouvoir.

Miel et Grèce Antique

Beaucoup plus tôt que l'huile d'olive, bien avant que le vin, les Grecs sont tombés en amour avec le miel, dans la Grèce antique, l'abeille, ainsi que les produits dérivés de la ruche, trouvent une place d'honneur parmi les populations et les hommes de pouvoir.

La grande quantité de références mythologiques et des représentations de l'abeille et ces produits, prouvent la place importante des produits apicoles dans la vie quotidienne, comme nourriture riche, mais aussi comme moyen thérapeutique.

Le miel grec est mondialement connu pour son exceptionnelle qualité, son arôme unique, son goût riche. Sa grande diversité en termes de saveur et d'arôme, le distingue des miel des autres pays, cet avantage provient en grande partie de la richesse de la flore grecque, avec de nombreuses herbes sauvages et autres plantes...

Origine du miel

Aristé : la légende

Un jour sur le mont Pélion, Apollon fut subjugué par le spectacle de la très belle Cyrène aux prises avec un lion, tellement impréssionné par la bravoure de cette jolie fille qu'il en tomba amoureux. Il la transporta sur son char en Libye pour s'unir à elle dans un palais d'or, où de leur union la belle donna le jour à 2 fils, dont Aristée, dieu des troupeaux et des arbres fruitiers.


Dès sa naissance, Hermès le remit à Gaia déesse mère de la terre et aux Heures (des muses) afin qu’elles l’élèvent, elles ont versé sur ses lèvres quelques gouttes de nectar et d’ambroisie le rendant ainsi immortel. Les muses lui enseignèrent l’art divinatoire et la médecine.

Les Nymphes, lui enseignèrent la culture de la vigne, de l’olivier et l’apiculture, science qui le caractérisera plus que toute autre...

Histoire & Vestiges

Aristé entreprit un long périple, la première étape fut l’île appelé Céos dans l'antiquité (Kea ou Tzia aujourd'hui).

Il enseigna aux habitants l’apiculture et apparût aux habitants de l’île comme l’inventeur de nombreux arts utiles, mais principalement pour l’élevage des abeilles.

Aristée et les abeilles deviendront les symboles de l’île et figureront sur différentes monnaies.

Le mythe d’Aristée témoigne de l’existence d'une apiculture intense à l’époque antique.

D’autres vestiges historiques donnent une chronologie dans l'histoire du miel et de l'élevage.

En Crète, lors de fouilles à Phaistos, où des abeilles en terre cuite ont été découvertes datant de l’époque Mycénienne (3.400 av. J.C.), antérieure à l’époque d’Homère.

Miel dans le monde Minoen

Des bijoux ont également été trouvés sur place et à Knossos, dont un magnifique pendentif en or orné de deux abeilles. Dans la cité d'Akrotiri, sur l'île de Santorin, une ville minoenne détruite vers 1623 av J.C. après l'explosion de son volcan, une ruche a été retrouvée intacte parmi les vestiges retrouvés.

Dans cette ancienne cité, un écriteau a également été retrouvé portant une mention que l’on peut traduire par "A tous les dieux, du miel est offert : une amphore". Cette inscription écrite en alphabet syllabique en Linéaire B date du 14 siècle av. J.C. et a été traduite par l’architecte anglais Michael Ventris en 1952.

La plus influente déesse de l’empire minoen était nommée «Gardienne des animaux» et aussi «Reine des abeilles». Plus tard, Artemis, la déesse du Panthéon grec la plus en harmonie avec les animaux, avait pour symbole l’abeille.

Le miel au fil des siècles

Très peu de produits alimentaires de base, jouissent d’une telle popularité à travers le monde, le miel a des liens indéfectibles dans les traditions, avec des particularités pour chacune des régions où il est produit.

En Grèce, depuis l’Antiquité, les ancêtres connaissaient parfaitement la valeur nutritionnelle du miel et de ses dérivés, ses bienfait pour la santé et lui associaient en plus des propriétés divines et religieuses.

Le plus ancien personnage qui soit apparu dans l’univers de l’apiculture est Aristée, une des formes les plus énigmatiques de la religion populaire grecque antique et  qui constituait le fondement principal de l'histoire et de la mythologique de l'île de Céos (Kéa ou Tzia).

Dieux de l'Olympe

Le miel, si mystérieusement sucré et doré, a toujours été considéré comme un bien divin par les grecs.

Sur l’Olympe, le grand Zeus a goûté cette merveilleuse substance des mains même de la Nymphe Melissa (celle qui fabrique le miel).

Eros, le dieu de l’Amour, trempait la pointe de ses flèches dans ce doux nectar avant de viser les hommes.
 

Les écrits d'Homère

Homère, dans l’Odyssée fait mention d'un mélange de miel et de lait qui était considéré comme une boisson dynamisante (melikraton)

Il écrit aussi, que les orphelines de Pindare étaient nourries avec du fromage, du miel et du vin par Aphrodite.

Circée a séduit les hommes d’Ulysse avec les mêmes nutriment donnés par Aphrodite. 

Ecritures antiques

Hésiode décrit des ruches, sans que l'on sache exactement comment elles étaient faites.

Dans ses ouvrages, Aristote (322 av. J.C.) apportent un témoignage assez important sur l’activité apicole dans la Grèce antique.

Hippocrate (462-352 av. J.C.) recommandait la consommation de miel  pour les personnes malades.

 

  • 4 votes. Moyenne 5 sur 5.