GRECE VACANCES séjours, culture & traditions
GRECE VACANCES

Pâques

  • Paques Grecque - Mégali Pempti - Jeudi Saint

    vitrine de Pâques -img-1449.jpg - Grèce vacances 2012

    Μεγαλη Πεμπτη - Jeudi Saint

    Πασχα - Pâques Grecque


    Jeudi saint en grèce, les églises chantent le sacrifice du christ et la crucifixion.

    Les familles fabriquent le Tsouréki et teignent les oeufs en rouge.


    la tradition de pâques

    en Grèce


    La fête de Pâques est une occasion unique de plonger au coeur des traditions grecques en vivant la ferveur qui anime le pays lors de la Semaine sainte.

    99 % des Grecs se déclarent orthodoxes et ce ne sont pas de vains mots. En Grèce, on peut être punk ou baba... pas question cependant de déroger à la tradition des fêtes religieuses.

    Encore moins à Pâques, la fête la plus importante de l'orthodoxie. Traditionnellement, à Pâques, on rentre au village ou dans son île.

    Où, mieux que dans la cour de la maison familiale, pourrait-on faire dorer à la broche l'agneau, roi de cette fête ? Tout au long de la semaine, les rituels s'enchaînent.


    img-1452.jpgimg-1453.jpgpaques-1.jpg


    Durant la Semaine sainte

    Pendant les 40 jours qui précèdent la fête de Pâques, le jeûne (le carême) interdit de se nourrir avec des produits d'origine animale. La viande est bannie, bien sûr, mais également les oeufs, le lait, le beurre et les fromages.

    Le lundi, les maisons et les cours sont lavées à grande eau. C'est le début des préparatifs. Les quincailleries ont sorti sur les trottoirs les cuves métalliques, les broches et les moteurs. Le mercredi est consacré à la préparation de biscuits secs symbolisant le corps du Christ.

    Les sacs de charbon de bois sont prêts. Les bouchers reçoivent les commandes : trop gros, l'agneau est une bête d'un certain âge au goût trop prononcé pour certains; trop petit, il ne gardera pas les sucs assez longtemps et sera trop sec ! Tout un art !


    img-1456.jpgpaques-11.jpgimg-1466.jpg


    Le jeudi célèbre le dernier repas pris par le Christ avant sa crucifixion. Ce jour là, les maisons embaument le "tsoureki" (brioche traditionnelle de Pâques) et les "koulourakia", petits gâteux secs. Le parrain rend visite à ses filleuls pour leurs remettre le cierge de Pâques, appelé "lambada", souvent orné de rubans et de fleurs, et d'un jouet pour les plus petits.

    Le jeudi saint est aussi surnommé jeudi rouge, c'est le début des réjouissances, même s'il faut encore attendre quelques jours avant de les déguster ! Le jeudi soir, on fait également cuire des oeufs durs et on les teint en rouge, symbole du sang versé par le Christ. Depuis les temps anciens, l'œuf a été un symbole de renouveau de la vie, et le message des œufs rouges, c'est la victoire sur la mort, le rouge est aussi la couleur de la vie .

    Le soir, les femmes se rendent à l'église qui restera ouverte exceptionnellement toute la nuit, pour leur permettre de décorer l'épitaphe : une sorte de catafalque à baldaquin qui représente le cercueil du Christ, devant lequel les fidèles viendront s’incliner dès le petit matin.


    img-1467.jpgimg-1463.jpgpaques-specialite.jpg


    Origines de la tradition


    Le Jeudi saint correspond, dans les évangiles, au dernier repas pris par Jésus avec ses disciples avant son arrestation, jour du procès du Christ par Ponce-Pilate et de sa mise en croix. A cette occasion, le pain et le vin furent bénis.

    Le prêtre lit des extraits des douze évangiles et pendant l’office, il simule le parcours du Christ portant sa croix, effectuant ce trajet autour de l’église. Après la messe du jeudi soir, les femmes et les jeunes filles pieuses se rendent à l’église pour préparer, en vue de l’enterrement du Christ, un cercueil en forme de lit à baldaquin en bois, décoré d’une multitude de fleurs, «l’épitaphe», devant lequel les fidèles viendront s’incliner.


    paques-13.jpgpaques-10.jpgpaques-7.jpg


    C’est aussi le jour où la maison est décorée avec soin et les œufs sont teint en rouge . En Grèce, les œufs teints en rouge font partie intégrante de la tradition pascale et ont gardé leur importance ; ils sont présents dans tous les foyers. Dans certains villages, on accroche aux portes des maisons un voile rouge, symbole des vêtements du Christ.

    Autrefois, les superstitions, plus présentes dans les mœurs, voulaient que l'on place le premier œuf teint en rouge à l'iconostase de la maison (endroit où les icônes sont affichées) pour conjurer le mal, et aussi marquer les têtes et les dos des petits agneaux avec le colorant rouge pour les protéger.

    img-1451.jpgimg-1448.jpgpaques-6.jpg