SANTORIN - CYCLADES

 

Île de SANTORIN

Thira de son vrai nom, mais c'est sous l'appélation de Santorin qu'elle est mondialement connue. Souvent associée au mythe de l'atlantide, cette île volcanique s'appelait dans les temps antique "Stongyli" (la ronde). A l'époque l'île avait une forme ronde avec en son centre un énorme volcant qui atteignait les 1.000m de hauteur.

On lui attribue la cause de la disparition de la civilisation minoenne, suite à la désintégration de son volcan lors d'une explosion, qui aurait provoqué un énorme tsunami, ayant ravagé la Crète (affirmation parfois contestée).

L'appelation commune de Santorin, serait d'origine franque et vénitienne, avec l'île de Ste Irène en premier puis prononcée à l'italienne Santa Irini pour arriver à son appélation actuelle contracté de Santorin.

Les traces laissées par cette explosion unique, a donné naissance à un paysage surnaturel, la main de l'homme a ensuite décoré ses falaises abrutes aux couleurs de feu, en y accrochant des petits villagess blanc/bleu sur ses hauteurs.
Tout au long de l'année, les touristes du monde entier y affluent, pour découvrir cette merveille de beauté aux lueurs si étranges.

santorin

Santorin

Santorin vue caldera

Santorin

 

Sa morphologie est le résultat de centaines de milliers d'années d'activité volcanique auquelles s'ajoute l'érosion au cours de ces années. Santorin est située sur un arc volcanique de 500km de long sur 40km de largeur, partant des côtes occidentale du pays, traversant la mer Egée, avec des points plus ou moins actif, jusqu'aux côte de Turquie.

Le parc volcanique de Santorin comprend 3 volcans en surveillance permanente, pour déceler toute reprise éventuelle d'activité dangereuse. 2 bouches de volcan sorties de la mer, Palia Kameni et Néa Kaméni, en sommeil et un plus actif à 3,5 miles marin au Nord-Est de l'île de type sous-marin situé à 500m de profondeur.

Les petites tomates de Santorin avec le vin local mondialement reconnu, sont 2 éléments importants de son industrie, qui étaient les premiers encore jusqu'en 1970 où l'activité touristique a commencé à prendre leur place.

Le coton a aussi été produit durant des siècles (entre le 13ème et le début du 20ème siècle), la particularité de la plante de Santorin, tout comme les vignes, était très courte sur tige.

La fleur de coton était de couleur rouge, donnant une caractéristique très particulière au fil de coton. Aujourd'hui juste les ruines de l'usine de Messaria, datant de 1887, témoignent encore de cette activité industrielle.

Aujourd'hui l'industrie hôtelière et touristique ont supplanté toutes les autres activités qui avaient su faire la richesse et la notoriété de l'île durant des siècles.

Devant l'augmentation touristique, des stations de traitement des eaux usées et des usines de production d'eau désalinisée ont été construites. Attention !!! l'eau n'est pas pour autant potable à Santorin, consommez de l'eau en bouteille !!!

Santorin plage rouge

santorin pyrgos 1

Santorin plage noire

Santorin Oia 

Santorin

Ville de Fira


Capitale de l'île, la ville de Fira vous offrira la possibilité de vous déplacer avec simplicité dans tous les coins de Santorin. La station des bus locaux, vous conduira sans échanges vers toutes les directions, Akrotiri et la plage rouge, Kamari et l'ancienne Thira, à Oia, à Pyrgos, Périssa ou tout autre village ou plage où vous souhaitez vous rendre.

Le chemin mulletier, il vous conduira au port tout au pied de la ville, pour accéder au volcan ou faire le tour de l'île en catamaran ou caïque, pour descendre 3 possibilités, les pieds (avec prudence), le dos de mulet (assez folklorique), et plus moderne la télécabine.

Chemin de randonnée, il y a quelques chemins de randonnées assez interressants, mais le plus pratiqué reste celui qui débute depuis la vue sur la caldeira de Santorin et qui conduit à la ville de Oia en passant par Imérovigli.

Musée Archéologique, ouvert en 1960 pour remplacé celui de 1902 détruit par le séisme de 1956, proche du téléphérique, le musée présente des sculptures de l'époque archaïque, des poteries et objets quotidiens, ainsi que des objets de l'époque hellénistique et romaine. Les plus belles pièces restent l'amphore Thirian à décors géométrique du 7ème av.JC. et aussi une roche volcanique de 480kg.

Musée Prehistorique, inauguré en 2000, c'est l'un des plus importants de Grèce, on y retrouve les fouilles d'Akrotiri, exposées selon les thèmes suivants : néolitique à l'éruption - découverte du site - la géologie du site - l'appogée d'Akrotiri. Les pièces principales restant les fresques murales, les bijoux précieux et la collection des vases.

Il existe aussi nombre de musées ou expositions privées dans la ville et dans d'autres endroits de l'île, folklore, vin, instruments, artisanat, éclésiastique, géologique, etc...

Ville de Oia

 
Seconde ville de Santorin, elle est certainement la plus connue dans le monde pour son coucher de soleil. A d'autres points de l'île, il peut être aussi romantique, mais sa publicité a été faite sur ce thème. L'autre originalité non négligeable pour les amateurs de photos, la ville fait l'objet d'un plan d'enterrement des cables aériens. Il est aussi très agréable, surtout en soirée, de flaner dans les ruelles joliement éclairées donnant encore plus de romantisme à la ville. Le temps du coucher de soleil est aussi un moment rare à Oia, les terrasses des maisons, les ruelles, les murs, se voient peuplées de badauds attendant avec admiration  le spectacle final de la journée, qui s'effacera sur l'horizon coloré de la mer Egée et de ses îles.

Ville de Pyrgos

 
Pour celui qui parcours Santorinm il est impossible de ne pas apercevoir la ville médiévale de Pyrgos, classée ville historique en 1995. Situé à 7,5 km à l'Est de Fira, cette ville est une parfaite image des cyclades, avec ses ruelles entrelacées et étroites conduisant à son chateau qui couronne la colline comme une tour au pied du monastère du prophète Elias installée sur la plus grande hauteur de l'île.

Sany0063 gv santorin site akrotiri

Santorin

Santorin

Santorin plage rouge

Que voir à Santorin ?


En dehors des éléments géologiques qui ne peuvent échapper à personne, il y a bien des endroits à découvrir excepté des 2 grandes villes de Fira et Oia.

L'histoire de l'île ne se résume pas uniquement à son volcan, des populations l'ont habité durant des millénaires et ont laissé leurs empreintes sur l'île magique. Des chemins de randonnées la parcourent en différents endroits, vous faisant découvrir un tout autre visage de Santorin, plus calme.

Akrotiri, c'est la Pompéi grecque, une ville entièrement ensevelie et conservée dans les cendres volcaniques pour nous être présentée 3.500 ans plus tard. Les fouilles ont commencé en 1967 et le site nous est désormé présenté sous une construction moderne et sécurisé, nous permettant d'admirer cette citée antique et de comprendre un peu leur mode de vie.

Ancienne Théra, située à côté de Kamari à 396m de hauteur perchée sur Messa Vouno, la cité a été fondée au 9ème siècle av.JC., par des colons doriens, la ville a été habitée jusqu'à l'époque byzantine. De nombreux vestiges sont visibles, la dernière découverte en Novembre 2.000, a été la statue d'une Koré de 600 av.JC.

Le volcan, Incontournable mais pas indispensable, l'expérience sans danger est vraiment agréable, en fonction de l'excursion choisie il vous sera possible aussi de prendre un bain dans les eaux sulfureuses et chaudes de palea Kameni.

Plage rouge, à 10/15mn de marche depuis la plage en bas du site d'Akrotiri ou y arriver en bateau, la première solution est préconisée si vous souhaitez en profiter plus longtemps. C'est une vrai attraction, face à la falaise rouge de pierres volcaniques qui se dresse à la vertical et se prélasser dans l'eau bleu de la mer.

Plage Blanche, un chemin vous y conduit à partir de la plage voisine de Kambia ou en barque depuis Akrotiri. Elle contraste vraiment avec la plage rouge, ici une failaise de pierres ponses blanches, moins hautes quand même, la plage elle est faite de petits galets blancs sur sable noir.

Plage noire, vous en avez plusieurs, la plus cosmopolite et aménagée reste celle de Kamari au pied de l'imposant Messa Vouno où trône l'ancienne ville de Théra. Périssa et Périvolos sont derrière la montagne qui les séparent de Kamari, des bateaux font la navette d'un côté à l'autre en saison. La plage est sans discontinuer vers le Sud pour ses 2 villages moins soffistiqués que leur voisine un peu chic... et qui ont le sable noir le plus fin.

24 votes. Moyenne 4.67 sur 5.

                                                                                                                      

Nos partenaires & sponsors

     annuaire pagerank    plantes medicinales jardinRubrique Capitales Europe 

**Webreference.com** Référencement Google à Montréal**Buzzistic**Guidenet**

Nous sommes référencé chez:
**coodoeil.fr**Annu-Boutique E-commerce**Annuaire Aquadising.be**compare le net.com**Choix du net**Index du Web**Créa Sites** 
 **Buzz: l'annuaire gratuit**Annuaire de liens 1two**Annuaire Site Web - Guides**Annuaire de sites****Annuaire.Benben.ca****Annuaire Tout@l'Oeil**L'actu du jour, referencement - Voyage**

eXTReMe Tracker