THESPROTIA

Région de Thesprotia 

Une région montagneuse, qui descend vers la mer, arrosée par 2 fleuves, qui reçoivent les eaux de nombreuses petites rivières et torrents, pour aller se jetter dans la mer Ionienne.

Baies maritimes naturelles, aux plages de sable blond ou de galets blancs, un fond verdoyant et boisé, sont ses atouts les plus précieux.

Aux paysages marqués par l'histoire, la région est néanmoins une des principales portes d'entrée maritime du pays et de l'Europe occidentale.

Le nouveau port et l'achèvement de l'autoroute ouvre la région au domaine du transport en Europe.

La région

La préfecture de Thesprotia est l'une des quatre préfectures de la périphérie de l'Epire. Elle est caractérisé par des régions de montagnes et quelques belles zones balnéaires, située à l'extrémité nord-ouest de la Grèce, à la frontière avec l'Albanie et baigne dans la mer Ionienne face à Corfou.

Sa préfecture, Igoumenitsa, est surnommée  "la porte de la Grèce à l'Europe occidentale" en raison de son port seconde porte d’accès marine  depuis l'Italie, après celui de Patras. Sa position géographique et la plaine fertile sont la force motrice de sa croissance, la nouvelle voie rapide Egnatia Odos qui la relie désormais à la partie principale de la Grèce saura donner une nouvelle impulsion à la région.

La combinaison des paysages, le charme de ses villes, les interminables plages de sable blanc d'or, de galets ronds, enchantent chaque visiteur. Les longues plages d'eau claire de Drepano et Makrigialos,  sur quelques 7km, offrent la tranquillité, le repos et bonne nourriture l'idéal pour de bonnes vacances.

Les paysages variés, passent des rives enchanteresses de Sagiada jusqu'à l'embouchure du fleuve Achéron, aux plages aux eaux turquoises, de sable doré ou de galets blancs, aux baies tranquilles entourés de paysages verdoyants, aux charmants petits ports de pêche. Thesprotia est certainement un endroit à visiter, pour profiter des beautés dont la nature l'a dotée.

Igouménitsa

La ville d'Igoumenitsa est une ville cosmopolite, construite par la mer dans la partie nord de la préfecture, faisant face à Corfou. Son grand port est une plaque tournante pour la communication par la mer de nombreux ports de Grèce et de l'Adriatique. Igoumenitsa est liée par un service de ferry desservant les îles Ioniennes, Patras et les ports Italiens tels que Bari, Brindisi, Venise et Ancône.

Son nom est probablement dû à un abbé higoumène et d'un monastère. La ville a été libérée de l'occupation turque au cours de la Première Guerre mondiale (1913). La ville n'a pas d'intérêt touristique particulier sauf en direction de la plage de Drepanon, une tour construite au sommet d'une colline et protégeait le village de la presqu'île de Lygia et l'embouchure de la rivière Kalamas, zone humide à grande valeur écologique.

Que voir dans la Région


Sivota

Un petit village pittoresque du bord de mer à seulement 24 km au sud d'Igoumenitsa, connu comme la destination estivale la plus cosmopolite de la région. Sivota est connu depuis les temps anciens, les petites îles dans la baie ont été le théâtre de la bataille navale entre Corfou et Corinthe, en 433 avant JC, durant la guerre du Péloponnèse. Pendant l'occupation turque, le village s'appelait Mourto, tandis que le nom actuel, a été adopté en 1959.

Sivota est construit dans un paysage idyllique, dans une charmante baie entourée de collines, avec des îles, des petites plages vertes exquises à l'eau claire comme du cristal. Durant les dernières années, Sivota est devenue une destination importante pour le tourisme saisonnier, les belles plages de Bella Vraka, Mega Ammos, Mikri Ammos, ainsi que le port de plaisance bien organisé, attirent de plus en plus de visiteurs chaque année.

Paramythia

Situé dans l'extrémité Sud de la préfecture de Thesprotia, à 35 km de Igoumenitsa, elle est construite en amphithéatre au pied de la montagne Korilla. Au sud s'étend une plaine fertile à partir du village de Neochori, jusqu'au fleuve Achéron. Il existe de nombreux points de vue différents sur l'origine de son nom, mais le plus probable, c'est qu'il soit dérivé du nom d'un monastère  disparu à ce jour. Surplombant la ville, la forteresse de Ag.Donatos se dresse majestueusement sur un site naturellement protégé.

Sagiada

Situé dans la partie nord-ouest de la préfecture de Thesprotie, en face de la ville de Corfou, La ville a été construite autour de la vieille Sagiada, qui est aujourd'hui un pôle d'attraction, avec ses rues étroites pavées de pierre, les planchers battage à l'ancienne, les églises et les maisons anciennes avec la valeur architecturale particulière. Vous pouvez également visiter de nombreux sites archéologiques dans la région, tels que Mastilitsa, Strovili et la Tour de Sagiada.

Filiates

Se trouve dans la partie nord-ouest de la région de Thesprotia, entre la rivière Kalamas et la frontière gréco-albanaise. Il a été, pendant longtemps, une plaque tournante des activités de transport, tant aux temps anciens, que pendant l'occupation turque. Aujourd'hui, Filiates est une municipalité bien organisé, avec toute les infrastructures et services nécessaires à son bon fonctionnement. La région est très riche en beauté naturelle et aussi des sites d'intérêt archéologique comme les ruines de l'ancienne ville Titani, le monastère de Giromerion, le musée d'art folklorique Tsamadas etc...

Perdika

A l'extrémité méridionale de la préfecture de Thesprotie, face de la partie méridionale de l'île de Corfou. La production de l'huile d'olive locale est d'un attrait touristique incontestable, principalement en raison de la proximité des plages baignées par les eaux turquoises de la mer Ionienne. Le coucher de soleil à Perdika est d'une beauté rare, l' été, le soleil se couche juste en face du village, derrière l'île de Corfou, et la nuit, les lumières de Corfou, de l'île des Phéaciens et Sivota à proximité en font un spectacle intéressant qui peut vous couper le souffle.

Souli

Village de montagne qui ressemble à un château imprenable, au 16ème siècle, les villages de la région étaient habitées par des combattants intrépides qui en ont fait subir au joug turc. Lors de la révolution grecque de 1821, certains des combattants ont été sauvés, mais ils ont subi une dure défaite à Zalongo, où la danse héroïque des femmes, qui, tout en dansant sautaient de la falaise avec leurs enfants pour éviter la capture et l'asservissement.

2 votes. Moyenne 3.50 sur 5.

                                                                                                                      

Nos partenaires & sponsors

     annuaire pagerank    plantes medicinales jardinRubrique Capitales Europe 

**Webreference.com** Référencement Google à Montréal**Buzzistic**Guidenet**

Nous sommes référencé chez:
**coodoeil.fr**Annu-Boutique E-commerce**Annuaire Aquadising.be**compare le net.com**Choix du net**Index du Web**Créa Sites** 
 **Buzz: l'annuaire gratuit**Annuaire de liens 1two**Annuaire Site Web - Guides**Annuaire de sites****Annuaire.Benben.ca****Annuaire Tout@l'Oeil**L'actu du jour, referencement - Voyage**

eXTReMe Tracker