Billets BLOG de Grèce Vacances

  Like-Rank

Alonisos-plage-bandeau-01-1.jpg

Bienvenue sur le Blog de la Grèce

bonne lecture et n'hésitez pas à commenter et à noter nos articles !!!



Le stade Kalimarmaro

Par grecevacances | Le 17/05/2015 | Dans REPORTAGE en GRECE | Commentaires (0)

Le stade Panathénaïque "Kalimarmaro"

Un peu d'histoire...

Construction du stade sous Lycurgue

Durant plusieurs siècles, le stade accueillait les jeux gymniques des Panathénées où les athlètes de l'époque combattaient nus, l'équivalent de nos championnats d'athlétisme d'aujourd'hui.

Au 4ème siècle avant J.C., l'orateur Lycurgue à la responsabilité des finances de la ville, qu'il gère avec rigueur et entreprend une restauration de la ville avec un plan de travaux publics, qui inclus entre autre, le gymnase du lycé créé par Aristote, l'aménagement du théâtre de Dionysos et le Stade Panathénaïque.

L'endroit actuel à été choisi dans le cadre naturel, entre les versants de la colline Ardettos dans un endroit idyllique au bord de la rivière Ilissos, cédé à la ville par son propriétaire Deinias pour la réalisation de l'oeuvre. Des grands travaux de terrassement transformèrent le ravin en un lieu approprié à la compétition sportive, qui est apparu avec une grande piste rectangulaire et des gradins de bois sur les pentes des 3 côtés, pouvant recevoir environ 4900 spectateurs.

C'est en 330/329 avant J.C., que le stade a été inauguré par la cérémonie d'ouverture des jeux Gymnique des grandes Panathénées, il se déroulaient auparavant dans un endroit au Sud de la ville.

Aménagements sous Hérode Atticus

Sous le règne de l'Empereur Hadrien, le rhéteur et sophiste Hérode Atticus, consacra une partie de sa fortune à des travaux d'envergure exécutés entre 138 et 144 pour réaménager le stade.

Ces travaux changèrent radicalement l'apparence initiale et c'est à cette époque qu'il a pris sa forme de fer à cheval, un théâtre antique avec des côtés étirés sur la longueur. Les gradins en bois du stade ont été remplacés par des rangées de banc en marbre Pentélique (le même que celui utilisé pour le Parthénon) et la capacité des spectateurs amené à plus de 15.000 places. Un porche d'entrée fermait l'ouvrage et de nombreuses statues décoraient le stade, un passage voûté permettait d'accéder au temple de la déesse Tyché (Fortuna en latin), à l'Est érigé au sommet de la colline de l'Ardétos.

Abandon et décadence du stade

Avec l'arrivée du christianisme, l'interdiction des célébrations de fêtes païennes et des spectacles barbares comme les combats sanglants de gladiateurs et ceux avec des b^tes fauves, le stade fut abandonné et les marbres ont été utilisés pour la construction des maisons athéniennes. C'est à partir de 313 que Constantin 1er adopta comme religion personnelle le christianisme, en 341 commença à interdire certaine pratiques barbares et c'est en 392 que l'Empereur Théodose 1er interdira complètement tout autre culte polythéiste au profit de la seule religion chrétienne et ordonna même la destruction de tous les temples des autres Dieux.

Renaissance du Stade Panathénaïque

Le rêve d'Evangelos Zappas...

Décédé en 1865, ce richissime philanthrope, offre à la Grèce une partie de son immense fortune, avec le souhait de voir y renaître les jeux Olympique. En 1869 le parlement héllénique octroie 80.000m² de terrain pour y construire un bâtiment dédié au sport, c'est l'architecte Théophil Hansen qui en dessina les plans et la première pierre est posée en 1874 et il a été inauguré en présence de Konstantinos Zappas son cousin le 20 Octobre 1888.

Les Olympiade de Zappas en 1870 et 1875, ainsi que des expositions de produits grecs, furent les premières tentatives pour faire renaître l'idée des jeux Olympiques, avec aussi les manifestations sportives qui se déroulaient dans le stade Panathénaïque.

L'aboutissement d'un rêve...

L'accomplissement de l'idée de renaissance revient au Baron Pierre de Coubertin, organisateur du congrès international d'athlétisme de Paris de 1894, rénovateur des Jeux Olympique Moderne, et créateur du Comité International Olympique dont il fut le président de 1896 à 1925. C'est Dimitrios Vikelas, président du congrès, qui a été chargé de convaincre que les premiers Jeux Olympiques devraient se dérouler à Athènes.

Une fois décidé pour la première édition de 1896, la rénovation du stade Panathénaïque fut envisagé pour accueillir les Jeux Olympique et c'est Georgos Averof qui pris en charge les frais énormes requis pour de la rénovation (une statue a été érigée en remerciement  de sa générosité). La rénovation a été faite avec du marbre Pentélique également, en suivant le modèle de l'époque d'Hérode Atticus, et en augmentant aussi la capacité à plus de 68.000 places.

La consécration du stade...

Les premiers Jeux Olympiques Modernes ont été marqués par un énorme succès, on y a découvert l'hymne Olympique de Costis Palamas pour les paroles et de Spyros Palamas pour la musique. La victoire du Marathon, l'épreuve la plus populaire à été remporté par Louis Spyridon, un grec, qui a parcouru les 42km environ en 2h58mn50s, récompensé par une coupe en argent offerte par un mécène français Michel Bréal fondateur du marathon moderne lors des premières Olympiades.

Il a été utilisé lors des Juex olympique de 2004 à Athènes et sert tous les ans pour l'arrivée du Marathon d'Athènes, et aussi pour une multitude d'autres petits évènements musicaux ou sportifs.

Ouverture et visites

Il est ouvert au public pour la visite de 8h à 19h de Mars à Octobre et de 8h à 17h de Novembre à Février. en 2015 l'entrée et à 3€

Idées de visites en français d'Athènes Voir ICI